Ecoutez Radio Sputnik
    Crash du vol MH17

    Crash du vol MH17: la justice russe révèle le nom d’un témoin clé

    © Sputnik. Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    125359915

    Le Comité d'enquête de Russie a dévoilé le nom d’un témoin clé dans le crash du Boeing malaisien survenu en juillet 2014.

    Un ex-militaire ukrainien constitue un témoin clé dans l'enquête sur le crash d'un Boeing malaisien dans l'est de l'Ukraine en juillet 2014, a fait savoir le porte-parole du Comité d'enquête de Russie Vladimir Markine.

    "Il s'agit du citoyen de l'Ukraine Evgueni Agapov qui a servi dans les forces armées ukrainiennes en tant que mécanicien. Il est toujours sous la protection de l'Etat russe", a déclaré M. Markine.

    Passeport de Evgueni Agapov
    © Photo. Comité d'enquête de la Russie
    Passeport de Evgueni Agapov

    Selon M. Markine, Evgueni Agapov a traversé la frontière russo-ukrainienne de son propre gré et a proposé sa coopération aux enquêteurs russes.

    D'après le témoignage d'Agapov, un avion Su-25 des forces aériennes ukrainiennes, piloté par le capitaine Volochine, est parti en mission le 17 juillet 2014. L'avion en question est revenu sur l'aérodrome dépourvu de ses missiles.

    Le pilote a expliqué aux autres militaires qu'il s'était retrouvé «au mauvais endroit et au mauvais moment». Plus tard, M. Agapov a appris qu'un avion de Malaysia Airlines s'était écrasé le jour même dans l'est de l'Ukraine.

    Le Boeing 777 de Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur avec 283 passagers et 15 membres d'équipage à bord s'est écrasé le 17 juillet dernier dans la région de Donetsk (sud-est de l'Ukraine) sans laisser de survivants. L'appareil volait à 10.050 mètres d'altitude.

    Lire aussi:

    MH17: le Boeing n'a pas été abattu par un missile Bouk selon les Pays-Bas
    Crash du vol MH17: un blogueur remet en doute la version du missile Bouk
    Vol MH17: le Parquet néerlandais dément les affirmations de l'Ukraine
    Tags:
    MH17, crash d'avion, Malaysia Airlines, Vladimir Markine, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik