Ecoutez Radio Sputnik
    Jens Stoltenberg, secretario general de la OTAN

    Secrétaire général de l'Otan: pas de menace russe immédiate

    © REUTERS / Francois Lenoir
    International
    URL courte
    2338
    S'abonner

    L'Alliance atlantique ne voit de menace immédiate pour ses pays membres qui émanerait de la Russie, a indiqué le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, en visite en Norvège.

    L'Otan ne voit pas dans la Russie une menace immédiate pour les pays de l'Alliance, a déclaré jeudi sur les ondes de la radio norvégienne NRK le secrétaire général du bloc Jens Stoltenberg, espérant que les relations entre l'Otan et la Russie ne tarderaient pas à s'améliorer.

    "Notre objectif est de coopérer avec la Russie. Cela est dans l'intérêt de l'Otan, c'est aussi dans l'intérêt de la Russie", a souligné l'ex-premier ministre norvégien lors de sa première visite officielle dans sa Norvège natale depuis sa prise de fonctions à la tête de l'Alliance l'an dernier.

    M.Stoltenberg a jugé que la Russie ne constituait pas pour autant "une menace immédiate" pour les pays de l'Alliance atlantique. 

    "Nous ne voyons pas de menace immédiate en provenance de l'Est contre un quelconque pays de l'Otan", a-t-il déclaré, tout en ajoutant que "certains éléments compliquaient toutefois les relations avec le Kremlin".

    A l'instar des autorités ukrainiennes, les Occidentaux accusent la Russie d'avoir annexé la péninsule de Crimée, d'armer la rébellion dans l'Est de l'Ukraine et d'y avoir déployé ses troupes, ce que Moscou nie catégoriquement.

    Lors de sa visite en Norvège, le patron de l'Otan a été vivement critiqué pour des exercices militaires organisés à proximité des frontières de la Russie, ce qui ne contribuait guère, selon les experts, à la normalisation des relations entre l'Alliance et Moscou.

    Lire aussi:

    Russie-OTAN : En finir avec le bourrage de crânes
    Otan: la Russie peut envahir Kiev et les pays baltes en deux jours
    L'Otan appelle la Russie à rendre ses exercices transparents
    Tags:
    OTAN, Jens Stoltenberg, Norvège, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik