Ecoutez Radio Sputnik
    Edward Snowden

    Cristina Kirchner aurait rencontré Snowden à Moscou

    © REUTERS/ Glenn Greenwald/Laura Poitras/Courtesy of the Guardian/Handout via Reuter
    International
    URL courte
    0 2269491

    La partie argentine n'a pas confirmé ces informations.

    La présidente argentine Cristina Kirchner s'est entretenue avec l'ex-employé des services secrets US Edward Snowden lors de sa visite à Moscou en avril, rapportent les médias occidentaux.

    L'agence Reuters cite l'un des avocats de M.Snowden, Anthony Romero, qui affirme que les entretiens entre Mme Kirchner et son client ont duré deux heures. L'ex-agent de la NSA aurait transmis à son interlocutrice des informations relatives à des activités d'espionnage d'hommes politiques et militaires argentins qu'il avait menées de 2006 à 2011 pour le compte de la Grande-Bretagne.

    Les officiels argentins contactés par l'agence n'ont pas été en mesure de confirmer ces rapports. Selon les données officielles, la visite de Mme Kirchner à Moscou était consacrée aux questions économiques. Lors de son séjour, la présidente argentine a signé avec son homologue russe Vladimir Poutine un accord de partenariat stratégique global entre les deux pays.

    L'espionnage des responsables argentins par la Grande-Bretagne a été révélé par Edward Snowden bien avant la visite de Mme Kirchner en Russie. Selon lui, cette surveillance était liée à la situation autour des îles Falkland/Malouines (océan Atlantique) revendiquées par l'Argentine.

    Lire aussi:

    Espionnage US: dès 2005, le renseignement allemand savait (Spiegel)
    Espionnage: Poutine dénonce l'hypocrisie de l'Occident
    Danemark: protéger la population contre la surveillance totale (Snowden)
    Espionnage: la NSA dément avoir surveillé le Vatican
    Tags:
    Royaume-Uni, surveillance, espionnage, Agence nationale de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden, Cristina Fernandez de Kirchner, Vladimir Poutine, Argentine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik