International
URL courte
6731018
S'abonner

La Russie est, pour sa part, contrainte de réagir à ce qui se passe dans le pays voisin.

La crise en Ukraine a été provoquée par les "démarches non professionnelles" de la part de l'Occident, qui a perdu le contrôle de la situation dans le pays, a déclaré le président russe Vladimir Poutine.

"Je crois que l'origine de cette crise réside dans les démarches non professionelles commises par nos partenaires (…). Je souhaite de nouveau souligner que ce n'était pas notre choix, nous ne le voulions pas et nous sommes aujourd'hui contraints de réagir à ce qui se passe", a expliqué le chef du Kremlin dans une interview accordée au journal italien Corriere della Sera.

Selon lui, plusiuers responsables européens et américains reconnaissent que la situation en Ukraine est actuellement hors de leur contrôle.

"Il fallait à l'époque œuvrer pour appliquer l'accord (conclu entre le président Ianoukovitch et l'opposition, ndlr), qui a été en plus signé par trois ministres européens des Affaires étrangères en tant que garants de sa réalisation", a indiqué le dirigeant russe.

Dans le même temps, M.Poutine a estimé que la Russie n'était pas responsable de la dégradation des relations avec l'Union européenne sur fond de conflit ukrainien.

"Nous n'avons pas été les premiers à décréter des restrictions dans les domaines du commerce ou de l'économie. On a introduit ces mesures à notre encontre, ce qui nous a contraint à prendre des mesures de protection en réponse", a rappelé le numéro un russe.

Toujours d'après lui, la Russie ne cherche pas de provoquer un conflit avec qui que ce soit.

"Tout ce que nous faisons est une réponse face aux menaces qui pèsent sur nous. Bien que cette réponse soit toujours limitée, elle permet de garantir la sécurité de la Russie", a fait savoir Vladimir Poutine.

Lire aussi:

Sanctions: le prix à payer pour survivre en tant que nation (Poutine)
La Russie n'attaque pas l'Occident, mais défend ses intérêts (Poutine)
Ukraine: le parlement approuve des sanctions contre Vladimir Poutine
Ukraine: l'Occident suit une logique inacceptable, selon Poutine
Tags:
révolutions de couleur, sanctions, Union européenne (UE), Viktor Ianoukovitch, Vladimir Poutine, Russie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook