International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
3632
S'abonner

L'EI pourrait avoir des ingénieurs qualifiés dans ses rangs.

Les djihadistes de l'Etat islamique se préparent à utiliser d'armes chimiques et recrutent des experts pour les développer, affirme la ministre australienne des Affaires étrangères Julie Bishop.

"L'utilisation du chlore par l'EI et le recrutement de professionnels hautement formés techniquement, dont certains viennent d'Occident, témoignent de sérieux efforts déployés par l'organisation terroriste en vue de développer des armes chimiques ", a déclaré la chef de la diplomatie australienne.

L'utilisation de chlore dans des bombes artisanales a été signalée à plusieurs endroits en Irak ainsi qu'en Syrie. Mme Bishop a estimé qu'un effort mondial est nécessaire "en vue d'empêcher la prolifération et l'utilisation de produits chimiques toxiques".

Toujours selon elle, la récente recrudescence des groupes terroristes tels que l'EI représentait l'une des menaces les plus graves pour la sécurité que le monde ait rencontré.

En septembre dernier, l'Australie a relevé le niveau de son alerte antiterroriste, à la suite notamment du départ d'au moins 110 de ses ressortissants vers l'Irak et la Syrie pour joindre les rangs de l'EI. Plus de 30 d'entre eux sont rentrés depuis en Australie.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

L’Etat islamique menace les Etats-Unis de guerre nucléaire
Pourquoi personne ne peut arrêter l'Etat islamique?
Dès 2012, un rapport US prédisait l'expansion de l'Etat islamique
EI: l'Irak appelle la coalition US à changer de stratégie de lutte
Tags:
armes chimiques, djihadisme, terrorisme, Etat islamique, Julie Bishop, Syrie, Irak, Australie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook