International
URL courte
2427
S'abonner

Une vidéo montrant des violences policières lors d'une soirée d’adolescents américains a relancé la polémique sur l'usage excessif de la force par la police des Etats-Unis.

L'intervention musclée d'un policier de la ville de McKinney (Texas) lors d'une soirée organisée par des adolescents a déclenché un nouveau scandale, la vidéo amateur ayant été mise en ligne sur Internet.

L'incident a eu lieu vendredi 5 juin, quand des habitants d'une résidence de la ville de McKinney ont appelé la police suite à une bagarre entre adolescents, en grande majorité noirs, venus à une soirée organisée près d'une piscine.

Dans la vidéo, l'arrivée de la police provoque la panique chez les adolescents qui ont commencé à courir de façon désordonnée. Les officiers tentent de prendre le contrôle de la situation en mettant à terre les participants de la bagarre.

A un moment donné, un officier de police attrape une jeune fille noire en maillot de bain, la plaque au sol et s'assied sur elle après l'avoir traînée sur une petite distance. Ensuite, le policier dégaine son arme face à des adolescents non armés qui cherchaient à prendre la défense de leur amie.

Les autorités locales ont déjà annoncé que des mesures adéquates seraient prises afin de mener une enquête appropriée. Eric Casebolt (le policier en question, ndlr) a été suspendu.

"Notre première réaction a été de placer le policier en congé administratif afin que nous puissions mener une enquête complète et approfondie", a expliqué Greg Conley, chef de la police de McKinney.

Néanmoins, cet incident a eu un grand retentissement dans la société américaine. La National Association for the Advancement of Colored People (association nationale pour la promotion des gens de couleur, NAACP) a accusé la police d'usage excessif de la force contre des adolescents noirs.

Effectivement, selon les témoignages, les officiers de police n'ont détenu que des jeunes gens de couleur.
"Tous ceux qui ont été mis à terre sont des noirs, des mexicains ou des arabes. Les cops ne m'ont même pas regardé", a expliqué un jeune homme blanc, auteur de la vidéo.

Plusieurs centaines d'habitants de McKinney sont sortis manifester contre des abus policiers.

"C'est trop, non seulement les policiers jettent nos enfants à terre, mais ils pointent leur arme sur eux", "C'est comme ça que les jeunes noirs apprennent à détester la police", s'indignent des internautes.

Plusieurs cas de violences policières et bavures ayant entraîné la mort d'hommes noirs non armés depuis l'été dernier ont ravivé les tensions raciales aux Etats-Unis, provoquant de nombreuses manifestations qui ont parfois dégénéré en émeutes comme à Ferguson (Missouri) et Baltimore (Maryland). Selon le Washington Post, depuis le début de l'année 385 personnes ont été tuées par des policiers des Etats-Unis, la majorité sont des noirs.

 

Lire aussi:

La police US a plus tué en mars que la police britannique en 100 ans
USA: le meurtre d'un Noir par la police suscite des manifestations de colère
Los Angeles: le sans-abri abattu par la police était français
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Tags:
manifestation, racisme, agression, violences, police, Texas, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook