International
URL courte
0 112
S'abonner

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accepté la démission du gouvernement du Premier ministre Ahmet Davutoglu et lui a demandé d'expédier les affaires courantes, deux jours après le revers de leur parti aux législatives.

Selon les données officielles, le Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur), arrivé en tête du scrutin, n'a recueilli que 40,8% des suffrages et 256 sièges sur 550. Suivent le Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate) et le Parti de l'action nationaliste (MHP, droite), qui ont obtenu 25,2% et 16,5% des voix, soit 133 et 83 sièges respectivement. Le parti kurde HDP (Parti démocratique du peuple) a largement passé la barre des 10% des voix nécessaires, et obtient 78 sièges avec 12,9% des suffrages.

Lire aussi:

Turquie: les législatives portent un coup à l’autorité d’Ergodan
Turquie: Erdogan s'est construit un nouveau palais pour fuir les cafards
Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik