International
URL courte
Gazoduc Turkish Stream (101)
0 352
S'abonner

Lors de sa visite à Bakou les 12 et 13 juillet, le président russe Vladimir Poutine évoquera la construction du gazoduc Turkish Stream avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

Lors de leur rencontre à Bakou, les présidents russe et turc, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, évoqueront des projets énergétiques importants, dont la construction du gazoduc Turkish Stream, a annoncé le porte-parole du chef de l'Etat russe, Dmitri Peskov.

"Nous espérons que cette rencontre aura lieu et qu'ils pourront s'entretenir en marge des événements officiels prévus à Bakou. Si l’emploi du temps le permet, ils échangeront sur les grands projets inscrits à l'agenda bilatéral", a déclaré M. Peskov.

D’après lui, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan "ont évoqué des projets énergétiques bilatéraux lors de la conversation téléphonique qu'ils ont eu hier".

Le chef de l'Etat russe se rendra les 12 et 13 juillet à Bakou pour assister à la cérémonie d'ouverture des premiers Jeux européens qui auront lieu dans la capitale azerbaïdjanaise.

La Russie a annoncé en décembre dernier qu'elle renonçait au projet de gazoduc South Stream qui devait acheminer du gaz par le fond la mer Noir vers la Bulgarie et desservir la Hongrie, l'Autriche et l'Italie. Le projet a été abandonné en raison de la position hostile de l'Union européenne.

En réponse, Moscou a décidé de construire un gazoduc qui reliera la Russie à la Turquie. D'une capacité de 63 milliards de mètres cubes de gaz par an, ce pipeline baptisé Turkish Stream doit arriver à la frontière turco-grecque pour alimenter un hub gazier dont la construction est également prévue. Ce nouveau gazoduc sera opérationnel à partir de décembre 2016.

Dossier:
Gazoduc Turkish Stream (101)

Lire aussi:

Turkish Stream: la position de l'Occident est incohérente selon Ankara
L’Iran pourrait utiliser Turkish Stream pour livrer son gaz en Europe
Turkish Stream: la Grèce dénonce la "forte pression" exercée par les USA
Manuel Valls appelle à «renverser la table» en France après la crise du coronavirus
Tags:
Jeux européens d'été 2015, Dmitri Peskov, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Bakou, Azerbaïdjan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook