Ecoutez Radio Sputnik
    Aéroport JFK de New York

    Etats-Unis: des terroristes présumés embauchés dans des aéroports

    © Sputnik . Dmitri Gornostaev
    International
    URL courte
    2234

    Plus de 70 personnes ont été engagées dans des aéroports US malgré leurs liens possibles avec des organisations terroristes.

    Au moins 73 personnes soupçonnées d’implication dans des activités terroristes pourraient avoir été embauchées par des aéroports américains, rapporte mercredi la chaîne TV NBC.

    D'après une enquête conduite par le département US de la Sécurité intérieure, l'Autorité américaine de sécurité dans les transports (TSA), chargée de recruter le personnel des aéroports, n'avait pas accès aux listes de personnes susceptibles d'avoir des liens avec le terrorisme.

    Ainsi, la TSA n'est pas autorisée à consulter la "No Fly List" du FBI, qui interdit à ceux qui y figurent de prendre des vols au départ ou à destination des Etats-Unis.

    Dans le même temps, les employés de la TSA ont fourni des informations incorrectes concernant près de 75.000 migrants souhaitant trouver un emploi aux Etats-Unis, indique la chaîne télévisée.

    Le département de la Sécurité intérieure a appelé à apporter des modifications à la législation nationale en vue de fournir à la TSA un accès aux bases de données du FBI sur les terroristes présumés.

    Auparavant, le département a mené des tests du système de contrôle des bagages dans les aéroports américains, lors desquels ses agents ont cherché à transporter de fausses armes et des explosifs dans les avions, ce qu'ils sont parvenus à faire dans 67 cas sur 70.

    Par la suite, le secrétaire à la Sécurité intérieure Jeh Johnson a promis de durcir le système de sécurité dans les aéroports du pays.

    Lire aussi:

    Les USA exigent le renforcement de la sécurité dans les aéroports français
    Les pires aéroports du monde
    L’Iran déclare avoir envoyé un «message clair» aux USA en abattant leur drone
    L'Iran a abattu un drone espion américain près du détroit d’Ormuz
    Tags:
    aéroport, sécurité, terrorisme, Autorité américaine de sécurité dans les transports (TSA), FBI, Jeh Johnson, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik