International
URL courte
7574
S'abonner

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan ont eu un entretien à huis clos à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, annonce samedi un correspondant de RIA Novosti.

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan ont eu un entretien à huis clos à Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, annonce samedi un correspondant de RAI Novosti.

Le parti russe était représenté par le conseiller du président Iouri Ouchakov, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le ministre de l'Energie Alexandre Novak, le président de l'Agence russe pour l'énergie nucléaire Rosatom Sergueï Kirienko et le PDG du Gazprom Alexeï Miller.

Après l'entretien, les présidents ont échangé leurs impressions sur la cérémonie d'ouverture des Premiers Jeux européens qui s'était déroulée vendredi. Le président turc a notamment fait remarquer qu'aucun des leadeurs européens n'était présent à la cérémonie.

Les Jeux européens réunissent plus de 6.000 athlètes de 50 nationalités différentes. Le nombre de médailles disputées à ces jeux est comparable à celui des Jeux olympiques: 253 épreuves dans 20 disciplines contre 306 épreuves dans 28 disciplines à Rio de Janeiro en 2016.

L’Europe demeurait le dernier continent à ne pas posséder ses propres jeux. On connaissait les Jeux panaméricains, asiatiques, Jeux du Pacifique, Jeux panafricains… Mais il s’agit ici d’une compétition réunissant plusieurs sports, organisée par le Comité olympique européen et qui aura lieu tous les quatre ans.

Lire aussi:

Ces 17 millions de Français seront prioritaires pour obtenir le vaccin anti-Covid
«La France est soumise»: Onfray critique la réaction de la France suite aux insultes proférées par Erdogan
Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
Tags:
Jeux européens d'été 2015, Gazprom, Rosatom, Iouri Ouchakov, Sergueï Kirienko, Alexandre Novak, Recep Tayyip Erdogan, Alexeï Miller, Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine, Bakou, Azerbaïdjan, Turquie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook