International
URL courte
2011153
S'abonner

"Il faut s'attendre à une croissance de l'agressivité et des ambitions des superpuissances régionales", dont la Russie, affirme un rapport du Conseil de sécurité tchèque consacré aux menaces qui pèseront prochainement sur l'Europe.

Au cours des 15 prochaines années, les pays membres de l'Union européenne seront confrontés à de nouvelles menaces graves de différentes origines, indique un rapport rédigé par le Conseil de sécurité de la République tchèque.

Selon la version électronique du journal CeskeNoviny, ce document — censé constituer la base du développement des forces armées tchèques — sera examiné lundi par le gouvernement du pays.

"Au cours des prochaines décennies, les pays membres de l'Union européenne devront faire face à des menaces graves de caractère prolongé et varié", lit-on dans le document.

Selon ce dernier, la Russie et les Etats non-européens augmenteront leurs budgets militaires, ce qui leur permettra d'utiliser plus intensément les technologies militaires de pointe.

"Il faut s'attendre à une croissance de l'agressivité et des ambitions des superpuissances régionales", affirment les auteurs du rapport. Ils estiment également que les médias seront utilisés de plus en plus activement pour mener des guerres de l'information.

La demande des matières premières stratégiques, de l'eau douce et des sources d'énergie ne cessera de grandir. Tous les pays chercheront à y obtenir un accès prioritaire tout en s'assurant le contrôle des voies d'acheminement de matières énergétiques. Les pays d'Europe seront obligés de rivaliser avec les Etats de l'Asie du Sud-Est, dont la Chine, pour obtenir des matières premières produites au Proche-Orient, en Russie, en Afrique et en Asie centrale.

"On pourrait potentiellement attendre une réduction des livraisons d'hydrocarbures provenant de la Fédération de Russie", souligne le rapport du Conseil de sécurité tchèque.

Les forces armées de l'Otan et de l'UE devront apprendre à réagir à des événements survenus  loin de leurs frontières, à mener des opérations d'envergure et à faire preuve de souplesse et de mobilité.

D'après les auteurs du rapport, l'armée tchèque participera de plus en plus souvent, conjointement avec ses alliés, à des opérations lancées à l'extérieur de l'Union européenne.

Lire aussi:

La République tchèque s'impose sur le marché des armes
Convoi de l’Otan en République tchèque: Tanks? No, thanks!
La République tchèque accueillera des exercices de l'Otan
Médias: la République tchèque a livré des armes en Ukraine
Tags:
rapport, Conseil de sécurité de la République tchèque, Union européenne (UE), Russie, République tchèque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook