Ecoutez Radio Sputnik
    Koumanovo, Macédoine, mai 2015

    Macédoine: des Américains et des Britanniques impliqués dans l'attentat de Kumanovo

    © Sputnik . Marko Djurica
    International
    URL courte
    16967
    S'abonner

    Quatre étrangers avec des passeports britanniques et américains auraient participé aux combats dans la ville macédonienne de Kumanovo.

    Deux Américains et deux Britanniques auraient, non seulement, formé, mais aussi participé à l'attentat, qui a eu lieu début mai à Kumanovo, a déclaré le journaliste macédonien Mile Nedelkovski à l'agence Sputnik.

    L'information selon laquelle des étrangers sont impliqués dans les attentats de Kumanovo a été rapportée par des membres des forces de sécurité qui ont participé à l'opération anti-terroriste, alors que les autorités macédoniennes avaient auparavant déclaré que le groupe armé était dirigé par cinq Kosovars, anciens membres de l'Armée de libération du Kosovo (UÇK).

    "L'information concernant le nombre de tués a été communiquée dimanche soir, le jour suivant les affrontements. Il s'agissait d'abord de 14 terroristes tués, puis ce chiffre a miraculeusement été revu à la baisse pour 10", a noté Mile Nedelkovski.

    Selon les hôpitaux, les morgues et la Croix-Rouge, il s'agit des quatre terroristes disposant de passeports américains ou britanniques. Trois d'entre eux sont arrivés dans le nord de la Macédoine par le camp Bondsteel, base militaire de l'Otan au Kosovo, rapporte le journaliste macédonien.

    "Les médias ont voulu créer une atmosphère délétère. Pour ce faire, ils ont écrit que samedi matin les policiers macédoniens avaient tué une jeune fille et sa mère. Bien que ce soit un mensonge, la police n'a pas démenti l'information. Samedi après-midi les terroristes albanais ont entamé des pourparlers afin de se rendre, tandis que dimanche les six ambassadeurs d'Allemagne, de France, d'Italie, de Grande-Bretagne, des Etats-Unis et de l'UE ont insisté pour que les autorités arrêtent l'opération et permettent aux insurgés de revenir au Kosovo. Cependant, le pouvoir macédonien a refusé cette demande", a déclaré M.Nedelkovski.

    Toujours selon lui, un nombre croissant de Macédoniens est conscient que l'Occident joue un double-jeu "vile et hypocrite" dans leur pays. Il y a quelques années, 90% des citoyens soutenaient l'adhésion de la Macédoine à l'UE et à l'Otan, aujourd'hui ils ne sont plus que 50%. Le journaliste macédonien estime que l'ambassade américaine à Skopje a un "bouton" permettant de déclencher et d'arrêter ce genre d'évènement.

    Tous ces incidents illustrent la situation instable dans ce pays et dans les Balkans. En outre, ces incidents meurtriers interviennent alors que le gouvernement macédonien refuse de se joindre aux sanctions imposées par l'UE à la Russie et soutient le projet Turkish Stream destiné à transporter du gaz russe vers l'Europe en passant par la Turquie.

    Lire aussi:

    L'UE préoccupée par la situation politique en Macédoine
    La Macédoine au bord de la guerre civile
    Tags:
    attentat, Armée de libération du Kosovo (UCK), OTAN, Union européenne (UE), Mile Nedelkovski, Skopje, Kumanovo, Balkans, Kosovo, Macédoine du Nord, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik