International
URL courte
4641
S'abonner

Kiev reconnaît sa dette de 3 milliards de dollars envers la Russie au même titre que toutes les autres obligations européennes, mais souhaite une restructuration.

Kiev reconnaît sa dette de 3 milliards de dollars envers la Russie au même titre que toutes les autres obligations européennes, mais souhaite une restructuration, a déclaré mardi la ministre ukrainienne des Finances Natalie Jaresko.

Plus tôt, dans une interview accordée à l'agence Bloomberg, répondant à une question concernant la dette ukrainienne de 3 milliards de dollars due à Moscou, le président ukrainien Petro Porochenko a déclaré qu'il la considérait comme un "pot de vin pour que Viktor Ianoukovitch renonce à la signature de l'accord d'association avec l'UE à Vilnius". Par la suite, le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a déclaré que le Kremlin attendait des explications pour savoir si Kiev refusait la continuité de ses engagements, y compris financiers, vis-à-vis de la Russie au vu des dernières déclarations du président ukrainien.

"Nous reconnaissons cette dette de 3 milliards comme toute autre obligation européenne. Je ne cache pas mon intention d'organiser la restructuration de cette dette. Je fais mon possible. Et je voudrais qu'on considère cette obligation comme toute autre obligation européenne. Le gouvernement annonce sa position très clairement, nous avons suffisamment de programmes et nous devons parvenir à restructurer la dette", a déclaré Natalie Jaresko lors d'un forum d'affaires suédo-ukrainien.

La ministre a rappelé que la restructuration des dettes ukrainiennes comportait trois objectifs clés – le niveau de la dette publique inférieure à 71% du PIB, le recouvrement de la balance des paiements et le niveau du financement extérieur inférieur à 10-12% d'ici 2019.

Lire aussi:

Grâce à Soros, les Américains devront payer les dettes de l'Ukraine
Quel avenir pour l’Ukraine entre l’UE et Moscou ?
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Coronavirus: Paris n’est pas assez préparé, selon Agnès Buzyn
Tags:
dette, Russie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook