International
URL courte
0 292
S'abonner

Le géant de l'agro-alimentaire suisse Nestlé à l’intention de détruire ses lots de nouilles instantanées Maggi pour un coût estimé de près de 45 millions d'euros, après l’interdiction de vente de ce produit par les autorités indiennes.

La destruction des nouilles générera des coûts supplémentaires. "Il faut prendre en compte les dépenses liées au retrait des lots de nouilles des centres de distribution, le transport vers les centres de destruction, sans oublier les coûts de destruction à proprement parler", a-t-on indiqué dans le communiqué de Nestlé. La facture totale de l'opération sera communiquée ultérieurement.

Début juin, l'agence indienne de sécurité des aliments (FSSAI) a considéré que plusieurs variétés de nouilles instantanées de Nestlé étaient dangereuses pour la santé publique. Les autorités de plusieurs états indiens ont trouvé des taux anormalement élevés de plomb ainsi que de glutamate monosodique, qui n'était pas indiqué dans la liste des ingrédients. Nestlé a alors été accusé de violation de la réglementation de la sécurité alimentaire. Selon l'ordonnance de la FSSAI, l'entreprise a commencé à retirer ces produits de la vente.

Peu après, Nestlé a contesté devant la justice indienne l'interdiction à la vente de ses nouilles Maggi. Actuellement, les représentants de l'entreprise suisse tentent de discuter auprès du Tribunal Suprême de Mumbai des différentes interprétations possibles de la loi indienne sur la sécurité alimentaire.

Le directeur général du géant suisse, Paul Bulcke, souhaite consulter les résultats de la recherche du laboratoire sur les nouilles instantanées. Il a également promis la réapparition de ce produit dans les centres de distribution indiens. Selon M. Bulcke, Nestlé n'a pas ajouté dans les Maggi de glutamate monosodique, ce dernier étant déjà présent dans ses ingrédients.

Les nouilles instantanées sont apparues en Inde en 1983 et sont devenues très populaire parmi les Indiens. La production de Nestlé fournit 80% du marché indien des nouilles.

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Un Toulousain diffuse la photo du professeur décapité et finit derrière les barreaux
Tags:
Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook