Ecoutez Radio Sputnik
    Frontière de la Hongrie avec la Serbie. Migrants illégaux, Fev. 17, 2015

    Hongrie: construction d’une barrière anti-migrants à la frontière avec la Serbie

    © AP Photo / Marko Drobnjakovic
    International
    URL courte
    Crise migratoire (789)
    9354
    S'abonner

    L'immigration clandestine en Hongrie ne cesse d'augmenter, le nombre de réfugiés en 2015 est déjà 25 fois plus important que durant la totalité de l’année 2012.

    La Hongrie construira un mur de quatre mètres de haut le long de sa frontière avec la Serbie pour lutter contre l’arrivée de migrants illégaux, rapporte l'agence Reuters.

    "L'immigration est l’un des principaux problèmes de l'Union européenne. Les Etats membres de l'UE sont en train de chercher des solutions mais la Hongrie ne peut plus attendre", a déclaré le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto.

    Selon les dires du ministre, le mur sera construit sur un terrain bordant la frontière et s’étalera sur 175 kilomètres. Qui plus est, le chantier ne contrevient pas aux obligations internationales de Budapest, informe l'agence Associated Press.

    D'après le premier ministre hongrois, Viktor Orbán, le gouvernement est prêt à examiner toutes les possibilités pour diminuer le nombre d'immigrés arrivant depuis la Serbie.

    "Je trouve que le fait qu'ils (les Serbes, ndlr) laissent passer les réfugiés chez nous est choquant. J'estime qu'il faut arrêter ces gens alors qu’ils sont encore en Serbie", indique le chef du gouvernement cité par l'agence.

    Ces dernières années, le nombre de migrants affluant en Hongrie n’a cessé d'augmenter. Ainsi, en 2012, Budapest n'avait reçu que 2.157 demandes de réfugiés souhaitant s'installer dans le pays. En 2014, les chiffres ont augmenté significativement pour atteindre 43.000 demandes d’accueil. En 2015, le nombre de demandes a déjà atteint la barre des 50.000 principalement des immigrés venus d’Afghanistan, de Syrie et d’Irak.

    Dossier:
    Crise migratoire (789)

    Lire aussi:

    Médias italiens: le mécanisme des quotas de migrants "douteux"
    Premier ministre tchèque: l'immigration peut mener l’Europe à l'échec
    Tags:
    migrants, réfugiés, Reuters, Associated Press, Union européenne (UE), Viktor Orban, Serbie, Hongrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik