International
URL courte
4537
S'abonner

Gazprom, E.ON, Shell et OMV construiront au fond de la mer Baltique un gazoduc reliant la Russie à l’Allemagne d’une capacité de 55 milliards de mètres cube par an, a indiqué le groupe gazier russe dans un communiqué.

«Le mémorandum reflète l'intention des parties de réaliser le projet de construction de deux conduites du gazoduc entre le littoral de la Russie et celui de l'Allemagne en passant par les eaux de la mer Baltique. La capacité du nouveau gazoduc sera de 55 milliards de mètres cubes par an», stipule le communiqué.

Le mémorandum a été signé entre le russe Gazprom, l'allemand E.On, le hollandais Shell, et l'autrichien OMV dans le cadre du Forum économique international de Saint-Pétersbourg. Le document prévoit la livraison directe du gaz russe aux consommateurs européens au moyen du pipeline.

L'Alllemagne est d'ores et déjà reliée à la Russie par le gazoduc Nord Stream, d'une capacité de 55 milliards de m³. Son tronçon sous-marin long de 1.220 km relie la ville russe de Vyborg à la ville allemande de Greifswald. La société Nord Stream AG, chargée de réaliser le projet, est détenu par le russe Gazprom (51%), les allemands Wintershall Holding et E.ON (15,5% chacun), le français GDF Suez et le néerlandais Gasunie (9% chacun).

 

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Expulsés en pleine nuit d’un appartement à Annecy, ils doivent désormais payer 1.700 euros d'amende
François de Rugy crée un malaise avec une remarque controversée à Gérald Darmanin à l’Assemblée – vidéo
Tags:
Royal Dutch Shell, gazoduc, gaz, Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2015, E.On, Gazprom, OMV (groupe énergétique), Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook