International
URL courte
0 38
S'abonner

La situation demeure tendue à la frontière de l'ex-république soviétique

Environ 1.500 combattants islamistes se sont rassemblés en Afghanistan non loin de la frontière avec le Tadjikistan, a annoncé le commandant en chef des gardes-frontières tadjiks Radjabali Rakhmonali.

"Les combattants se sont concentrés dans les districts d'Archi et d'Imam Sahib dans la province de Kondoz dans le nord de l'Afghanistan", a fait savoir M.Rakhmonali lors d'une conférence de presse.

Selon lui, parmi les combattants rassemblés à la frontière figurent des talibans, ainsi que des membres d'Al-Qaïda, de l'Etat islamique, du Mouvement islamique d'Ouzbékistan et du groupe Jamaat Ansarullo.

"Ils mènent d'intenses batailles avec les forces gouvernementales afghanes non loin de la frontière tadjike", a fait savoir le commandant.

Fin avril, le ministère russe des Affaires étrangères a constaté une "dégradation sérieuse" de la situation dans les provinces nord-est de l'Afghanistan à proximité des frontières des états d'Asie centrale.

Les talibans ont annoncé auparavant avoir lancé leur traditionnelle "offensive de printemps". Des centaines de terroristes se sont attaqués à la police et aux barrages des troupes gouvernementales afghanes dans la province de Kondoz.

Lire aussi:

La menace terroriste aux frontières du Tadjikistan
Afghanistan: gouvernement et moujahids s'allient contre les talibans
L'EI s'implante en Afghanistan, menaçant les alliés de la Russie
Le pass sanitaire en cause? L’institut Pasteur améliore ses pronostics pour la quatrième vague
Tags:
gardes-frontières, djihadisme, islamisme, terrorisme, talibans, Mouvement islamique d'Ouzbékistan, Etat islamique, Al-Qaïda, Tadjikistan, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook