International
URL courte
7174
S'abonner

Le meurtrier présumé de neuf personnes, abattues mercredi dans une église de la communauté noire de Charleston aux Etats-Unis, a été arrêté, rapporte l'AFP.

Le jeune homme blanc de 21 ans a été appréhendé à Shelby en Caroline du nord dans des circonstances encore inconnues, selon la chaîne locale WLTX19 et CNN.

La police recherchait jeudi un jeune homme blanc de 21 ans auteur présumé de la fusillade, à caractère raciste, qui a fait neuf morts mercredi soir dans une église de la communauté noire dans le sud des Etats-Unis.

Il s'agit d'une des pires tueries motivée par la haine raciale.

Le suspect a été identifié comme Dylann Roof, habitant dans les environs de Columbia, la capitale de la Caroline du sud, située à deux heures de route au nord-ouest de Charleston, où a eu lieu la fusillade, selon le comté de Berkeley.

Les cheveux coupés au bol, il apparaît sur son profil Facebook vêtu d'un blouson noir sur lequel sont accrochés l'ancien drapeau de l'Afrique du sud du temps de l'apartheid, symbole du régime ségrégationniste, ainsi celui de l'ex-Rhodésie (devenue Zimbabwe). Ces deux régimes sont très admirés aux Etats-Unis par les suprémacistes, qui promeuvent la suprématie des Blancs.

Le tueur présumé a déjà eu affaire à au moins deux reprises à la police, pour notamment trafic de drogue.

Le suspect, "très dangereux", est "resté pendant près d'une heure avec le groupe" qui étudiait la bible dans l'église avant de tirer, a précisé le chef de la police de Charleston, Gregory Mullen.

 

Lire aussi:

Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Producteur passé à tabac: une nouvelle vidéo, filmée par un voisin, accable encore plus la police
La Russie proteste suite à la violation de sa frontière par un destroyer US et se dit prête à réagir aux provocations
Tags:
fusillade, Gregory Mullen, Dylann Roof, Caroline du Nord, Charleston
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook