Ecoutez Radio Sputnik
    Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères

    Balkans: regain de nationalisme ethnique

    © REUTERS / Denis Balibouse
    International
    URL courte
    2342

    Selon le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, les Balkans sont actuellement en proie au nationalisme, comme en témoignent les récents événements en Macédoine.

    Le sentiment nationaliste s'intensifie dans les Balkans, a constaté vendredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lors d'une rencontre avec le président de la République serbe de Bosnie, Milorad Dodik. 

    "Nous avons profité d'une excellente occasion d'échanger sur la situation qui prévaut en Bosnie-Herzégovine et dans l'ensemble des Balkans, compte tenu du regain évident du nationalisme ethnique qui se manifeste dans cette région", a déclaré le ministre. A titre d'exemple, il a cité les attaques terroristes récemment perpétrées en Macédoine.

    "Dans ce contexte, nous soutenons naturellement votre politique visant à appliquer les principes fondamentaux des accords de Dayton", a souligné le chef de la diplomatie russe.

    Milorad Dodik a pour sa part constaté la situation inquiétante résultant des actions du groupe Etat islamique (EI). Il a notamment souligné que près de 380 ressortissants de Bosnie-Herzégovine combattaient aux côtés de cette organisation terroriste.

    "Ce fait témoigne du danger qui existe pour nous tous", a affirmé le président bosnien.

    D'après Sergueï Lavrov, la résolution sur les événements de Srebrenica, que l'on s'efforce de faire passer au Conseil de sécurité de l'Onu, ne tarderait pas à aggraver la situation dans les Balkans.

    "Nous avons évoqué la situation qui prévaut actuellement au Conseil de sécurité de l'Onu où l'on tente de faire adopter une résolution consacrée au 20e anniversaire des événements de Srebrenica. Il s'agit d'un document rédigé dans un esprit nettement antiserbe", a indiqué le chef de la diplomatie russe.

    Les 9 et 10 mai, les forces de l'ordre macédoniennes ont effectué à Diva Naselba et à Koumanovo (nord du pays) une opération spéciale visant à neutraliser une bande criminelle. L'opération a duré plus de 15 heures.

    Lire aussi:

    La Russie et la Serbie créent un centre des Situations d'urgence dans les Balkans
    La Bosnie-Herzégovine plongée dans la violence
    Les habitants de Bosnie-Herzégovine font front aux conditions de vie difficiles
    Tags:
    Conseil de sécurité de l'Onu, Etat islamique, Milorad Dodik, Sergueï Lavrov, Srebrenica, Russie, République serbe de Bosnie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik