Ecoutez Radio Sputnik
    Le président russe Vladimir Poutine

    Gel d'actifs russes: Poutine plaide pour un règlement judiciaire du litige

    © Sputnik . Alexei Danichev
    International
    URL courte
    Affaire Ioukos (40)
    281076
    S'abonner

    Moscou fera appel à la justice pour démontrer le caractère illégal de la saisie des biens de sociétés russes en Belgique et en France, a déclaré Vladimir Poutine.

    La Russie engagera une procédure judiciaire pour démontrer le caractère illégal de la saisie de ses actifs à l'étranger, a annoncé vendredi le président russe Vladimir Poutine lors d'une rencontre avec les directeurs des agences d'information étrangères.

    "Nous ne pouvons pas ne pas réagir. Nous défendrons nos intérêts. En ce qui concerne cette décision judiciaire, notre position est connue: la Cour d'arbitrage de La Haye n'est compétente qu'à l'égard des pays qui ont signé et ratifié la Charte européenne de l'énergie. La Russie n'a pas ratifié ce document. Voici pourquoi nous ne reconnaissons pas la compétence de cette juridiction", a déclaré Vladimir Poutine.

    Il a souligné que la Russie défendrait ses actifs via des procédures judiciaires engagées en bonne et due forme.

    "Quant aux tentatives des actionnaires de Ioukos d'extorquer des fonds supplémentaires à la Russie, cela n'a rien de nouveau. Nous avons auparavant rencontré ce genre de revendications émises par cette société et par nos autres partenaires. Y compris par des sociétés multinationales. Nous défendrons nos intérêts dans le cadre de procédures judiciaires civilisées", a conclu le chef de l'Etat russe.

    Cette semaine, les autorités françaises et belges ont saisi des biens, qu'elles considèrent comme appartenant à la Russie, dans le cadre de la décision rendue par la Cour permanente d'arbitrage de La Haye sur une demande d'anciens actionnaires du groupe pétrolier Ioukos démantelé en 2007. La juridiction néerlandaise a condamné la Russie à payer 50 milliards de dollars à différentes sociétés, anciens actionnaires de Ioukos.

    Parmi les organisations dont les avoirs ont été gelés figure Rossiya Segodnya, holding médiatique russe regroupant les agences Sputnik et RIA Novosti, ainsi que la chaîne de télévision RT.

    Le journaliste Dimitri de Kochko a donné son avis sur la situation autour du gel des comptes des medias russes en France, et il a parlé aussi des conséquences probables pour les Français et les Belges après leur démarche.

     

    Dossier:
    Affaire Ioukos (40)

    Lire aussi:

    Gel des comptes: attention au retour de bâton
    Gel des comptes russes en Belgique: Moscou promet une riposte sévère
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    La France va expérimenter dès 2020 une «monnaie centrale digitale»
    Tags:
    procédure, saisie, justice, Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2015, Rossiya Segodnya, Vladimir Poutine, Belgique, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik