International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
17255
S'abonner

On ignore pour le moment si l'EI a l'intention de détruire le site ou s'il s'agit de dissuader l'armée syrienne de chercher à reprendre la ville.

Les djihadistes de l'organisation Etat islamique ont truffé de mines et d'explosifs le site antique de Palmyre, en Syrie, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) basé à Londres.

"Ils les ont posées hier. Ils en ont également posé autour du théâtre romain. On ne sait pas encore pour quelle raison", a fait savoir le directeur de l'OSDH Rami Abdelrahmane, cité par Reuters.

Appelée la "perle du désert" et inscrite par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité, Palmyre est tombée aux mains des islamistes il y a un mois. Ses vestiges historiques risquent ainsi d'être détruits à l'instar de la cité antique de Nimrud en Irak.

L'armée syrienne et les milices populaires combattant l'EI se sont repliées dans les banlieues de Palmyre après avoir évacué les habitants de la ville et les biens culturels les plus précieux.

"Les forces du régime sont à l'extérieur de la ville, à l'ouest, et ont fait venir du renfort ces derniers jours, ce qui suggère qu'elles préparent peut-être une opération pour reprendre Palmyre", ajoute M.Abdelrahmane.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Palmyre: ce que le monde risque de perdre à jamais
Syrie: l'Etat islamique s'empare de Palmyre
Pourquoi personne ne peut arrêter l'Etat islamique?
Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Tags:
explosifs, patrimoine mondial, destruction, mine, islamisme, djihadisme, Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), UNESCO, Etat islamique, Rami Abdelrahmane, Palmyre, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook