Ecoutez Radio Sputnik
    Didier Reynders, ministre belge des Affaires étrangères

    La Belgique débloque une partie des comptes diplomatiques russes

    © AFP 2019 JOHN THYS
    International
    URL courte
    Affaire Ioukos (40)
    4482

    La diplomatie belge a annoncé un déblocage partiel des comptes des représentations diplomatiques russes en Belgique.

    Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a annoncé le "déblocage", partiel dans un premier temps, des comptes des ambassades russes en Belgique qui avaient été gelés en application d'une décision de justice, annoncent les médias internationaux, citant le porte-parole de la diplomatie belge Henrik Van de Velde.

    Selon ce dernier, le déblocage concerne dans un premier temps les comptes détenus par l'ambassade de Russie et les représentations permanentes russes auprès de l'UE et de l'Otan dans la banque ING.

    "Une solution a été trouvée pour débloquer en priorité ces comptes-là, qui sont les comptes de fonctionnement des ambassades, et le reste va suivre", a poursuivi le porte-parole.

    Le ministère belge des Affaires étrangères, a-t-il souligné, a "joué les rôles de bons offices entre les cabinets d'huissiers de justice (qui avaient exécuté la décision de gel, ndlr) et les créditeurs", actionnaires de l'ex-groupe pétrolier Ioukos qui réclament cette saisine d'avoirs du gouvernement russe.

    Le blocage des actifs de la Russie a été imposé sur la base de la décision de la Cour permanente d'arbitrage de La Haye du 28 juillet dernier, suite aux actions de trois compagnies, représentant les intérêts d'anciens actionnaires de la compagnie pétrolière Ioukos Universal Limited. Selon la décision, la Russie doit rembourser aux actionnaires de Ioukos  50,2 milliards de dollars. Sergueï Stortchak, le ministre russe des Finances, avait alors souligné que cette décision comportait des "lacunes importantes".

    Dossier:
    Affaire Ioukos (40)

    Lire aussi:

    Gel des actifs russes en France et en Belgique: Moscou conteste la décision
    Gel d'actifs russes: Poutine plaide pour un règlement judiciaire du litige
    Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement
    Tags:
    gel d'actifs, ministère belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik