International
URL courte
2135
S'abonner

L'UE a besoin du dialogue avec la Russie sur les problèmes internationaux, malgré le contexte des sanctions, dont l'application sera rediscutée d’ici six ou sept mois, une fois l'accord de Minsk mis en œuvre, a déclaré Paolo Gentiloni, le ministre italien des Affaires étrangères

"Il est indispensable qu’il y ait l’unanimité au sujet des sanctions. Nous n'allons aujourd'hui que confirmer formellement une décision déjà prise. En même temps, il est nécessaire d'impliquer la Russie dans le dialogue sur les questions d’ordre international, et après, dans six ou sept mois, nous discuterons des sanctions en fonction de la mise en œuvre de l'accord de Minsk", a relaté le responsable avant une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE, précisant que le dialogue sur les questions autour de la Libye et de la Syrie était crucial.


Lire aussi:

UE: "consensus" pour prolonger les sanctions contre la Russie jusqu'à fin janvier 2016
Coronavirus: deux nouveaux cas recensés en France
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Tags:
questions d’ordre international, accords de Minsk, sanctions, Union européenne (UE), Paolo Gentiloni, Libye, Italie, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook