Ecoutez Radio Sputnik
    Mohammad Javad Zarif

    Iran: un "bon" accord sur le nucléaire plus important qu’un accord précipité

    © AP Photo / Ahmed Saad, Pool
    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2015) (124)
    0 154

    Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif est arrivé lundi au Luxembourg pour discuter du dossier nucléaire de son pays avec la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, et ses homologues britannique, allemand et français.

    Téhéran souhaite signer un bon accord sur son programme nucléaire avec les puissances mondiales même s’il a lieu après l'échéance, a déclaré le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif, cité par l'agence ISNA

    "Nous avons toujours essayé de finir le travail le plus tôt possible. Bien entendu, il est plus important de parvenir à un accord bon et approprié", a souligné le ministre.

    Selon M.Zarif, pour que l'accord soit bon aux yeux des Iraniens, il doit inclure la levée de toutes les sanctions en même temps, avec le début de la mise en place des mesures nucléaires par l'Iran.

    Il a également affirmé qu'il fallait éviter des demandes excessives pour permettre un accord "bon et approprié" sur le nucléaire iranien.

    L'Iran et les six médiateurs internationaux sur son programme nucléaire (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Chine, Russie et Allemagne) se sont mis d'accord en avril dernier sur un cadre-temps et ont fixé au 30 juin l'échéance pour atteindre un accord final, après avoir dépassé deux précédentes échéances en juin et en novembre 2014.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2015) (124)

    Lire aussi:

    L'accord nucléaire avec l'Iran sera-t-il retardé?
    Paris met en échec la signature d'un accord nucléaire avec l'Iran
    Fabius: l'Iran peut accéder au nucléaire civil mais pas à la bombe atomique
    La Russie et l’UE peuvent-elles mettre fin au dollar roi?
    Tags:
    Federica Mogherini, Mohammad Javad Zarif, Téhéran, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik