Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée. Sevastopol,

    Ianoukovitch: l'adhésion de la Crimée à la Russie, un fait accompli

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    International
    URL courte
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
    4736

    L'ex-dirigeant ukrainien réfugié en Russie depuis la chute de son régime début 2014 a accordé une interview à la chaîne télévisée BBC.

    La réintégration de la péninsule de Crimée à la Fédération de Russie est un fait accompli, a déclaré l'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch.

    "Ce qui s'est produit est définitif", a indiqué l'ex-chef d'Etat renversé en février 2014 à l'issue de plusieurs semaines de contestation populaire sanglante.

    "Ce qui se passe aujourd'hui en Ukraine est une tragédie de l'Etat ukrainien. Il faut rechercher des moyens pour sortir le pays de cette situation", a-t-il poursuivi

    M.Ianoukovitch a en outre remercié le chef du Kremlin Vladimir Poutine d'avoir "sauvé sa vie" pendant les événements de l'hiver 2013-2014.

    "Poutine a pris la décision basée sur un rapport de ses services spéciaux (…). Je lui suis reconnaissant car il a ordonné d'aider mes gardes à m'emmener hors du pays et à sauver ma vie", a fait savoir l'ex-président.

    Dans le même temps, il a rejeté les allégations selon lesquelles il cachait "des millions" sur ses comptes bancaires à l'étranger.

    Parti de Kiev dans la nuit du 21 au 22 février 2014, Viktor Ianoukovitch a rejoint la ville russe de Rostov-sur-le-Don. La Rada suprême (parlement) l'a écarté du pouvoir avant de modifier la Constitution et d'organiser une élection présidentielle anticipée.

    La semaine dernière, M.Ianoukovitch a été officiellement déchu du titre de président de l'Ukraine pour notamment "abandon inconstitutionnel de ses fonctions".

    La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes suite à un référendum tenu en mars dernier. L'Ukraine considère la Crimée comme son territoire provisoirement occupé. Les Etats-Unis, l'UE et leurs partenaires ne reconnaissent pas la réunification de la Crimée avec la Russie et ont adopté des sanctions contre Moscou et plusieurs sociétés privées russes.

    Dossier:
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

    Lire aussi:

    McFaul: il faut se faire à l'idée que la Crimée est russe
    Le documentaire "Crimée. Retour à la Patrie" (Vidéo)
    Ukraine: Moscou a aidé Ianoukovitch à fuir (Poutine)
    Ukraine: Ianoukovitch reste le président légitime (Poutine)
    Tags:
    crise en Ukraine, Maïdan, sanctions, Rada suprême, Viktor Ianoukovitch, Vladimir Poutine, Crimée, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik