International
URL courte
242181
S'abonner

En février 2016, la flotte américaine aura à sa disposition le porte-avions le plus cher de l'histoire, rapporte la chaîne CNN.

L'armée US aura bientôt à sa disposition un porte-avions de classe Gerald R.Ford qui coûterait près de 13 milliards de dollars, rapporte la chaîne américaine CNN.

Il s'agit aussi du porte-avions le plus grand au monde, il a une longueur de 333 mètres pour un poids de 100.000 tonnes. Près de 4.400 personnes et 75 aéronefs peuvent embarquer à son bord. Il est envisagé que le navire serve de plate-forme pour les avions de chasse F-35.

La construction des porte-avions nucléaires de classe Gerald R.Ford a été lancée en 2009. Il s'agit d'un modèle modernisé des navires de classe Nimitz, la principale amélioration réside dans son degré élevé d'automatisation qui permettra de réduire l'équipage du navire et les dépenses d'exploitation.

Au total 10 nouveaux navires de classe Gerald R.Ford seront mis en service en 2016 pour remplacer les porte-avions Nimitz. Les réacteurs nucléaires A1B élaborés exprès pour les nouveaux porte-avions sont 25% plus puissants que les réacteurs installés sur les Nimitz. Le nouveau porte-avions sera également équipé d'armes ultra-modernes: le canon électrique, l'intercepteur de missile, ainsi que le système EMALS (Electromagnetic Aircraft Launch System).

Cependant, certains experts critiquent sévèrement le programme des porte-avions Gerald R.Ford.
Ainsi, selon le capitaine Jerry Hendrix, officier de l'US Navy à la retraite, les nouveaux porte-avions seront totalement inutiles pour les guerres à venir. Ils sont tellement chers, que la perte ne serait-ce que d'un seul navire sera un coup dur pour la flotte américaine, estime-t-il.

Ce type de navires peut mettre en œuvre tout ce qui est nécessaire pour être autonome durant plusieurs mois. Les porte-avions modernes ressemblent, de plus en plus, à des villes flottantes de quelques milliers d'habitants. En cas de destruction d'un bateau de classe Gerald Ford, les pertes humaines seront deux fois plus importantes que les pertes de l'armée américaine lors de la guerre en Afghanistan.

Le prix démesuré du Gerald Ford attirera les ennemis des Etats-Unis qui chercheront à le détruire par tous les moyens.

Ainsi, la Chine, dont la puissance militaire ne cesse de croître, peut être considérée comme l'ennemi numéro un de Washington dans la région Asie-Pacifique. Actuellement des scientifiques et des ingénieurs chinois sont en train d'élaborer des missiles antinavire qui ne pourront pas être neutralisés par le système de défense antimissile Aegis censé protéger les porte-avions de classe Gerald Ford.

Il s'ensuit que soit les porte-avions navigueront loin de la Chine, ce qui permettra aux Chinois de dominer dans la région, soit les vies de milliers de soldats américains seront mises en danger.

 

Lire aussi:

Journaliste chinois: les USA devraient apprendre l’histoire de la mer de Chine
Ex-agent de la CIA: les USA raisonnent encore en termes hégémoniques
Etats-Unis: un ingénieur de l'US Navy mord à l’hameçon du FBI
Tags:
US Navy, armée, armements, porte-avions, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook