International
URL courte
51071
S'abonner

Les Etats-Unis s'apprêtent à créer une nouvelle base militaire afin de protéger leurs satellites contre d'éventuelles "menaces russes et chinoises".

Le Pentagone et les services de renseignement américains souhaitent créer un centre pour la sécurité spatiale des Etats-Unis, pour contrer les menaces notamment russe et chinoise, rapporte le site Defense One.

Le centre a pour objet de surveiller des objets terrestres russes et chinois afin de garantir la sécurité de la station orbitale américaine, commencerait à fonctionner dans six mois.

"Nous avons l'intention d'élaborer une nouvelle tactique, des méthodes, des procédures, des règles du jeu qui nous permettront de protéger notre dispositif spatial. La dure réalité à laquelle nous sommes confrontés tient dans le fait que si l'ennemi nous enlève l'espace, nos capacités à projeter notre puissance à l'étranger et à dominer l'ennemi dans le théâtre des opérations seront affaiblies", a déclaré le secrétaire adjoint américain à la Défense, Robert Work.

Actuellement, les fonctionnaires du Pentagone et des services de renseignement américains établissent les détails du projet de nouveau centre, qui viendra en renfort du Centre d'opérations spatiales de la base américaine de Vandenberg, en Californie.

Selon le représentant officiel de Robert Work, Kortney Hilson, ce centre facilitera le travail des départements militaires et du gouvernement américain afin d'élaborer une réponse adéquate à toute attaque éventuelle. La nouvelle structure garantira la supériorité technologique des Etats-Unis sur la Chine et, en particulier, sur la Russie. En outre, le ministère américain de la Défense prévoit de mettre l'accent sur la surveillance géo-cosmique.

"Nous devons être prêts à remporter une victoire décisive dans les conflits qui pourraient se déclencher dans l'espace", ajoute Robert Work.

Lire aussi:

Guerre spatiale: les USA renforcent le contrôle sur la Russie et la Chine
Pentagone: l’Otan s'apprête à une confrontation avec Moscou
La mystérieuse navette spatiale US repérée par des astronomes amateurs
Ce que l’on sait du conducteur de la voiture folle qui a fait 30 blessés en Allemagne
Tags:
surveillance, espace, satellite, Vandenberg, Robert Work, Californie, Chine, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook