International
URL courte
10548
S'abonner

La récente déclaration de Vladimir Poutine sur le renforcement des armes nucléaires russes a considérablement inquiété l'Otan et a rendu probable une réunion anticipée du NPG.

Les participants au Groupe des plans nucléaires (NPG) pourraient se réunir au niveau ministériel en séance anticipée afin de discuter les récentes déclarations russes, ainsi que de changements éventuels dans la doctrine nucléaire, rapporte le journal The Guardian.

"La réunion du Groupe des plans nucléaires aurait lieu plus tôt que prévu afin de discuter du renouvellement de la doctrine nucléaire ", écrit The Guardian.

Le Groupe des plans nucléaires est un organe de haut niveau de l'Alliance pour les questions nucléaires. Les ministres de la Défense de tous les pays membres, à l'exception de la France, se réunissent à intervalles réguliers au sein du NPG pour examiner des questions politiques spécifiques liées aux forces nucléaires. La politique nucléaire de l'Alliance fait l'objet d'un suivi, et les décisions concernant sa modification ou son adaptation sont prises conjointement, en fonction des nouveaux développements.

La récente déclaration officielle de Vladimir Poutine sur le déploiement par la Russie de 40 nouveaux missiles nucléaires intercontinentaux a provoqué l'inquiétude des pays membres de l'Otan et a même été discutée dans le cadre de la réunion des ministres de la Défense de l'Alliance à Bruxelles.

"Parmi les sujets probables (de la réunion du NPG, ndlr) figure le renforcement de la prise en compte des armes nucléaires dans les scénarios d'exercices militaires de l'Otan. En outre, les participants pourraient discuter comment interpréter les déclarations russes sur les armes nucléaires: faut-il les prendre au sérieux ou peuvent-elles être considérées comme rhétoriques", rapporte le quotidien britannique.

Selon le journal, les arsenaux nucléaires américains et russes ont diminué considérablement en quelques décennies et "personne dans l'Alliance ne pense au retour à l'époque où dominaient la course aux armements et la doctrine de la destruction mutuelle".

"Cependant, des fonctionnaires de l'Otan, des diplomates et des militaires sont de plus en plus inquiets que la doctrine nucléaire actuelle de l'Alliance reflète la mentalité de la décennie précédente où la Russie était considérée comme un partenaire potentiel. De leur avis, il est nécessaire de mettre cette stratégie à jour ", précise The Guardian.

Lire aussi:

Journaliste britannique: la diabolisation de la Russie rend service à Washington
OTAN-Russie : vers une confrontation majeure ?
Le Pentagone annonce renforcer sa présence militaire en Europe de l'est
Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Tags:
missiles, armes nucléaires, Groupe des plans nucléaires (NPG), OTAN, Vladimir Poutine, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook