International
URL courte
Possible sortie de la Grèce de la zone euro (65)
9555
S'abonner

A la veille d'une ultime réunion des ministres des Finances de la zone euro à Bruxelles avant un possible défaut de paiement de la Grèce, son premier ministre annonce un référendum sur les propositions des créanciers d'Athènes.

Intervenant vendredi, tard dans la nuit, sur la chaîne nationale SKAI, le premier ministre grec Alexis Tsipras a annoncé la tenue le 5 juillet prochain d'un référendum pour ou contre les propositions "en forme d'ultimatum" présentées dans la journée par les créanciers de la Grèce. 

"Ces propositions violent clairement les règles européennes et les droits fondamentaux au travail, à l'égalité et à la dignité, montrant que l'objectif poursuivi par certains de nos partenaires et certaines +institutions+ n'était pas un accord viable pour toutes les parties, mais peut-être l'humiliation d'un peuple tout entier", a-t-il martelé à l'issue d'un conseil des ministres extraordinaire. 

Le chef du gouvernement grec appelle le peuple à apporter une "réponse solide" à cet "ultimatum", les propositions des "institutions" (Commission européenne, BCE et FMI) faisant peser un "fardeau insupportable" sur la nation grecque.

"Face à ce chantage visant à vous faire accepter un programme d'austérité humiliant, sans fin et sans perspective (…), je vous appelle à vous prononcer en souveraineté et avec fierté ainsi que l'exige l'Histoire fière des Grecs", a-t-il indiqué en conclusion de sa brève allocution télévisée.

La Grèce a rejeté vendredi une proposition mise sur la table à Bruxelles par les créanciers du pays, proposant d'apporter à la Grèce douze milliards d'euros jusqu'en novembre, en quatre fois, dont le ministre des Finances Yanis Varoufakis a estimé qu'elle était conçue de telle manière qu'elle risquait d'affaiblir encore l'économie grecque.

Un peu plus tôt dans la soirée, M.Varoufakis a estimé que la Grèce et ses créanciers avaient "le devoir" de trouver un accord à l'Eurogroupe de samedi à Bruxelles.

Dossier:
Possible sortie de la Grèce de la zone euro (65)

Lire aussi:

Un rapport international recommande à la Grèce de ne pas payer la dette "odieuse"
Sortir de la crise ou de la zone euro: la Grèce en plein dilemme
Quitter la zone euro: dernière chance de la Grèce
Une fillette de 3 ans étranglée par sa mère de 19 ans en train de hurler «Jésus de Nazareth»
Tags:
Banque centrale européenne (BCE), Fonds monétaire international (FMI), Commission européenne, Alexis Tsipras, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook