International
URL courte
3827
S'abonner

Le régime syrien devait être renversé en 2012 suite à en accord secret entre l'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie.

Les documents des instances saoudiennes publiés par WikiLeaks prouvent que Riyad a convenu en 2012 avec les autorités du Qatar et de la Turquie de renverser le régime syrien, estime le fondateur du site Julian Assange.

"Les documents publiés montrent qu'en 2012, l'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie  ont conclu un accord secret visant à renverser le gouvernement syrien. Les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne y ont également pris part. En même temps, on observe que les alliés des Etats-Unis font preuve d'indépendance croissante dans cette région. Et leur comportement devient de plus en plus agressif", a indiqué Julian Assange dans une interview accordée à la chaîne télévisée Rossia-1.

"D'habitude, l'Arabie saoudite est qualifiée comme un des petits chiens que les Etats-Unis ont en laisse au Proche-Orient. On peut penser que c'est l'homme qui mène le chien. Mais il arrive parfois que le chien est tellement gros que c'est lui qui traîne l'homme", a dit M.Assange.

Le 19 juin 2015, le portail WikiLeaks a rendu publics plus de 70.000 documents de la diplomatie saoudienne, dont la correspondance secrète du ministère avec les ambassades du royaume dans le monde entier.

Lire aussi:

Assange: l'Etat islamique, fruit de la politique de l'Occident
WikiLeaks: Assange promet de publier un million de nouveaux documents
L'armée US classe Assange parmi les "ennemis" des Etats-Unis
Extradition d'Assange: la politique à doubles standards de Londres (Poutine)
Tags:
WikiLeaks, Julian Assange, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook