International
URL courte
Nucléaire iranien (2015) (124)
9929
S'abonner

Le chef de la diplomatie britannique a préféré l'absence d'un accord à celui de mauvaise qualité lors des négociations sur le nucléaire iranien.

Il vaut mieux n'avoir aucun accord que d'en conclure un mauvais, a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond arrivé dimanche à Vienne pour le dernier volet de négociations avec l'Iran sur son programme nucléaire, annoncent les médias internationaux.

"Je l'ai déjà dit plusieurs fois et je le redis aujourd'hui, plutôt pas d'accord qu'un mauvais accord. Il y a des lignes rouges que nous ne pouvons pas franchir, et des décisions très difficiles vont devoir être prises par chacun d'entre nous", a martelé M. Hammond.

Toutefois, il a espéré que l'accord serait conclu d'ici quelques jours.

"J'espère que cet accord serait conclu au bout de quelques jours", a indiqué le chef de la diplomatie britannique.

Dossier:
Nucléaire iranien (2015) (124)

Lire aussi:

Un migrant en tue un autre et tente de violer une femme en pleine rue en 24h à Paris
Sortie de l'état d'urgence et pass sanitaire: l'Assemblée adopte finalement le texte
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook