International
URL courte
2220
S'abonner

Les militants pro-palestiniens ont accusé Israël de "piratage d'Etat".

La marine israélienne a intercepté le navire suédois Marianne faisant partie de la dénommée Flottille de la liberté III alors qu'il tentait de forcer le blocus naval de la bande de Gaza.

La troisième flottille de militants pro-palestiniens est composée de quatre navires transportant, entre autres, le député arabe israélien Bassel Ghattas et l'ancien président tunisien Moncef Marzouki.

"Après avoir épuisé toutes les voies diplomatiques, le gouvernement israélien a ordonné à la marine de rediriger le navire afin de prévenir la violation du blocus naval", a annoncé le service de presse de Tsahal.

Selon un communiqué des militaires, la marine israélienne a à plusieurs reprises demandé au navire de changer de cap.

"Suite à son refus, Tsahal a accosté et fouillé le navire dans les eaux internationales", a précisé l'armée, tout en indiquant que l'interception s'était déroulée "sans incident".

Les trois autres bateaux de la Flottille ont été forcés de rebrousser chemin, pour éviter toute effusion de sang. 

Le blocus terrestre, aérien et maritime de la bande de Gaza a été imposé par Israël en 2006 en réaction à l'enlèvement d'un soldat israélien par le Hamas. Le blocus a été par la suite renforcé lors de la prise du pouvoir du mouvement islamiste un an plus tard.

En 2010, un assaut de commandos israéliens à bord d'un des bateaux d'une flottille internationale s'était soldé par la mort de neuf militants turcs.

Lire aussi:

Gaza: la Russie achemine 26 t d'aide humanitaire
Gaza: les négociations israélo-palestiniennes reportées sine die
Gaza a besoin d'une aide urgente de 4 mds USD (Ban Ki-moon)
Gaza: aucune concession à Israël (Hamas)
Tags:
interception, navires, blocus, Flottille de la liberté, Armée de Défense d'Israël, Bassel Ghattas, Moncef Marzouki, Palestine, Gaza, Israël, Proche-Orient
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook