International
URL courte
Situation économique en Grèce (112)
9338
S'abonner

Une situation de crise similaire à celle que traverse l'économie grecque ne peut pas arriver en Espagne, a déclaré lundi le premier ministre espagnol Mariano Rajoy.

"Les Espagnols peuvent être tranquilles, car les mesures prises auparavant ont permis que cela (une crise économique similaire à celle en Grèce, ndlr) ne se produise pas dans notre pays", a assuré M.Rajoy lors d'une conférence de presse.

En outre, le premier ministre espagnol a appelé le gouvernement grec à ne pas uniquement compter sur la solidarité des partenaires européens, mais aussi à respecter les règles qui lient la Grèce aux 18 autres membres de l'UE.

"On ne peut pas avoir un Eurogroupe de 19 pays où 18 respectent les règles et un à qui il faut prêter à 30 ans sans qu'il respecte ses obligations. La Grèce doit mettre quelque chose sur la table et savoir qu'en plus de demander la solidarité européenne, elle doit tenir ses engagements comme les autres pays qui ont obtenu un plan de sauvetage", a encore dit Mariano Rajoy.

Convoqués en urgence à Bruxelles, les ministres des Finances de la zone euro ont refusé samedi de prolonger une nouvelle fois le programme d'aide à la Grèce au-delà du 30 juin, ce que demandait notamment Athènes.

Un référendum aura lieu le 5 juillet en Grèce sur la nécessité d'introduire les mesures d'austérité proposées par la Troïka des créanciers composée de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international.

Samedi dernier, le chef du gouvernement grec a appelé son peuple à dire "un grand non à l'ultimatum" des créanciers, ce qui a aggravé les craintes d'une éventuelle sortie du pays de la zone euro.

Dossier:
Situation économique en Grèce (112)

Lire aussi:

La Grèce "à quelques centimètres" d'un accord, selon Moscovici
Dette grecque: les banques européennes ont perdu 50 mds EUR en une journée
La Grèce obtient 24h de sursis
Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Tags:
référendum, crise grecque, Union européenne (UE), Mariano Rajoy, Grèce, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik