International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
6213
S'abonner

La question sera soumise à l'examen du parlement en septembre.

Les autorités britanniques souhaitent rejoindre la coalition internationale combattant le groupe djihadiste Etat islamique en Syrie, rapporte vendredi le Daily Telegraph.

La question pourrait être soumise à l'examen du parlement britannique en septembre. Selon le journal, il est probable que cette proposition sera soutenue non seulement par le Parti conservateur au pouvoir, mais également par plusieurs membres de l'opposition.

Il convient de rappeler qu'après la récente attaque terroriste sur une plage en Tunisie, revendiquée par l'Etat islamique, les Travaillistes se sont déclarés prêts à soutenir des mesures plus dures dans la lutte contre les djihadistes.

Dans le même temps, certains députés se prononcent toujours contre les frappes aériennes visant les terroristes de l'EI en Syrie de peur de renforcer les positions des forces fidèles au gouvernement de Bachar el-Assad.

Selon le quotidien britannique, l'adoption d'une décision finale sur la participation de Londres à la coalition antiterroriste en Syrie pourrait prendre des mois. Cela s'explique notamment par le fait que les Conservateurs veulent attendre l'élection d'un nouveau chef au sein du parti Travailliste programmée pour septembre.

L'EI a proclamé en juillet 2014 un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Le groupe, qui compterait près de 30.000 combattants selon la CIA, continue son offensive, qui a déjà coûté la vie à des milliers de civils et fait des centaines de milliers de réfugiés.

Depuis août dernier, une coalition internationale conduite par les Etats-Unis effectue des frappes contre les positions des djihadistes de l'EI en Irak et depuis septembre, en Syrie. Le Royaume-Uni n’a décidé de participer à cette coalition que sur le territoire irakien.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Syrie: les Kurdes délogent l'Etat islamique de Tall Abyad
Syrie: l'armée de l'air détruit des sites de l'Etat islamique
Dès 2012, un rapport US prédisait l'expansion de l'Etat islamique
Syrie: l'Etat islamique exécute 400 civils à Palmyre
Tags:
combat, lutte antiterroriste, coalition, députés, terrorisme, djihadisme, parlement britannique, Parti travailliste (Royaume-Uni), Parti conservateur (Royaume-Uni), Bachar el-Assad, Tunisie, Royaume-Uni, Syrie, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook