Ecoutez Radio Sputnik
    Independence Day parade rehearsal in Kiev

    Analyste de Forbes: "l'Ukraine vaincra la Russie sur le champ de bataille"

    © RIA Novosti . Sergey Starostenko
    International
    URL courte
    13717204
    S'abonner

    L'armée ukrainienne est d’ores et déjà prête à battre des séparatistes du Donbass. De surcroît, elle s'entraîne de façon si efficace sous le contrôle des soldats américains, qu'elle pourrait aussi vaincre la Russie, affirme l'observateur de Forbes et ancien fantassin américain Adrian Bonenberger.

    "Ceux qui suivent +l'invasion russe en Ukraine+ attendent  avec inquiétude le prochain pas de la Russie, indique l’analyste.  Selon lui, l’opinion générale estime que si l'Ukraine continue de résister, la Russie va activer ses forces et envahir le pays voisin. Cependant, cet avis est erroné, assure M. Bonenberger dans un article.

    "L'Ukraine peut vaincre la Russie sur le champ de bataille. L'Ukraine et ses forces armées ne le savent pas, mais c'est possible", déclare l'ancien militaire. 

    "Si les Ukrainiens continuent à s'entraîner dur et à améliorer leurs puissance de combat, et je suppose qu'ils sont plus motivés à le faire que leurs adversaires (principalement Russes), il y a un scénario probable que je n'ai jamais lu dans des médias occidentaux, ni dans les médias russes: l'Ukraine va vaincre des séparatistes", explique le journaliste.

    "Et ce ne sera pas la Russie qui va battre l'Ukraine et se diriger ensuite vers la Pologne et l'Estonie, mais bien l'Ukraine qui va chasser les Russes qui sont maintenant en Ukraine, et M. Poutine sera forcé de prendre des mesures draconiennes afin d'empêcher de nouvelles pertes. Et après tout, pourquoi l'Ukraine ne se sentirait-elle pas en droit d'annexer une partie du territoire russe en contrepartie de la perte de la Crimée? Et qui pourra l'en empêcher et sauver les conscrits russes démoralisés et stupéfaits?", s’interroge M. Bonenberger.

    Le journaliste, qui a passé une semaine à Yavoriv (ouest de l’Ukraine), a vu ses anciens compagnons d'armes entraîner la Garde nationale de l'Ukraine. Ce spectacle l'a laissé bouche bée: il affirme que le niveau des militaires ukrainiens correspond parfaitement à celui de l'armée américaine.

    Poussant le raisonnement jusqu’à l’absurde, le journaliste se demande même pourquoi il n’est pas "possible de payer en hryvnias (devise ukrainienne, ndlr) dans les vols de la compagnie russe Aeroflot".

    Grand démocrate, M. Bonenberger bloque tout utilisateur qui exprime une vision contraire à la sienne dans les commentaires, le qualifiant de "troll russe".

    Cependant, contrairement à ses déclarations, le journaliste peut se rassurer: il n'est pas le seul à croire que l'armée ukrainienne est l'une des plus puissantes en Europe.

     Intervenant en mars à l'Académie nationale de défense, le président ukrainien Piotr Porochenko lui-même a partagé sa vision des choses. "Je suis en mesure de dire qu'à l'heure actuelle, notre armée figure parmi les cinq armées les plus fortes sur le continent européen", a martelé le numéro un ukrainien.

    Il suffit cependant de consulter le dernier classement annuel des puissances militaires mondiales dressé par le magazine américain Business Insider pour comprendre que les déclarations de Piotr Porochenko et d'Adrian Bonenberger sont parfaitement déconnectées de la réalité.

    Selon la dernière version du classement "Global Firepower Index", établi par Business Insider et considéré comme l'un des plus objectifs en la matière, l'Ukraine se trouve en 25e position mondiale en termes de puissance militaire, soit un recul de quatre positions par rapport à l'indice 2014. De son côté, la Russie occupe la deuxième position.

    Depuis le début du conflit militaire dans l’ouest de l’Ukraine, les autorités ukrainiennes et américains n’ont eu de cesse de dénoncer la présence de "troupes russes" pour expliquer les défaites de l’armée ukrainienne face aux insurgés du Donbass. Aucune preuve sérieuse n’a été présentée, de nombreux officiels américains n’ayant pas hésité à poster sur les réseaux sociaux des images truquées, déclenchant l’hilarité des internautes. 


    Tags:
    militaires russes, invasion, Forces armées des Etats-Unis, hryvnias, séparatistes, propagande, Aeroflot, Forbes, OTAN, Adrian Bonenberger, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik