International
URL courte
La lutte contre Daech (229)
3315
S'abonner

Les six chasseurs-bombardiers F-16 belges sont rentrés jeudi en Belgique après neuf mois de raids aériens menés contre l’Etat islamique (EI) en Irak dans le cadre de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.

Engagés par la Belgique dans la coalition contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) menée par Washington, les six avions F-16 se sont posés sur la base aérienne de Florennes (sud) après neuf mois d'opérations en Irak au départ de la Jordanie, rapporte jeudi la presse internationale.

L'opération, qui avait débuté en septembre, n'a pas été prolongée en raison des mesures d'économie décidées dans le secteur de la Défense notamment par le gouvernement du premier ministre Charles Michel, selon l'agence Belga.

Selon un bilan arrêté au début du mois de juin, le détachement belge a effectué 726 vols, d'une durée totale de 3.210 heures, et procédé à 141 "engagements" — le largage d'une bombe sur un objectif au sol des djihadistes —, uniquement en Irak.

Les cibles étaient notamment des pièces d'artillerie, un poste de commandement de l'EI et une fabrique de bombes artisanales (IED), selon le ministère belge de la Défense.

La Belgique envisage toutefois de participer à nouveau à la mission l'an prochain, mais cette fois en alternance avec les Pays-Bas, également engagés dans la coalition contre l'EI.

La Belgique et les Pays-Bas envisagent un système d’alternance qui ferait que les forces aériennes des deux pays se relèveraient mutuellement au cours des trois prochaines années, mais avec un nombre moindre d’appareils. 

La coalition menée par Washington regroupe une soixantaine de pays, dont une douzaine participent aux frappes. Les Etats-Unis bombardent l'Irak depuis le 8 août 2014. En septembre, ils ont été rejoints par la France, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, l'Australie, la Belgique, le Canada, le Danemark. La Syrie est bombardée depuis le 23 septembre 2014 avec l'aide de pays arabes (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Jordanie, Qatar).

Dossier:
La lutte contre Daech (229)

Lire aussi:

EI: l'Irak appelle la coalition US à changer de stratégie de lutte
Turquie: l'EI prépare des attaques contre les ambassades des pays de la coalition
EI: l'opération de la coalition US n'est qu'un show inutile (Téhéran)
«Le dernier rempart de la paix civile est en train de céder», s’inquiète Philippe de Villiers
Tags:
Etat islamique, Charles Michel, Jordanie, Syrie, Irak, États-Unis, Florennes, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook