International
URL courte
41065
S'abonner

Marine Le Pen, présidente du Front national, a estimé dimanche que l''Union européenne est "devenue une véritable secte" qui alterne "lavage de cerveau", "menaces" et "chantage".

Les Européens doivent décider s'ils veulent continuer à vivre dans des démocraties ou s'ils acceptent de vivre dans ce qui apparaît de plus en plus comme une secte, a déclaré dimanche la présidente du Front national Marine Le Pen sur Sud Radio.

"L'Union européenne a fait une pression inouïe sur les Grecs", a déploré Mme Le Pen, se demandant si l'UE n'allait  pas "imposer" à la Grèce un "gouvernement de technocrates".

"La vraie question est de savoir si on veut continuer à vivre dans des démocraties ou si on accepte de vivre dans ce qui apparaît de plus en plus comme une secte", a indiqué Marine Le Pen.

"L'Union européenne est devenue une véritable secte où on passe du lavage de cerveau, aux menaces, au chantage permanent", a-t-elle martelé. 

"Est-ce que les peuples européens peuvent supporter une telle situation?", s'est interrogée la présidente du Front national.

Elle s'est redite favorable à ce que "l'ensemble des pays de la zone euro revienne à leur monnaie nationale, avec l'euro comme monnaie commune". "L'orientation économique d'un pays relève aussi de sa souveraineté", a-t-elle souligné, regrettant qu'en Europe "on soit assez proche d'une Union soviétique européenne".

Lire aussi:

Marine Le Pen: le gouvernement français sous influence américaine
"Non au Tafta!": Marine Le Pen part en guerre contre le traité transatlantique
Mistral: Paris saborde son industrie navale, selon Marine Le Pen
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
Front national (FN), Marine Le Pen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook