Ecoutez Radio Sputnik
    Bâtiments de guerre russes en Arctique

    Arctique: les USA incapables de faire face à la Russie

    © Photo. Service de presse de la Flotte russe du Nord
    International
    URL courte
    2166121578

    Trois facteurs empêchent les Etats-Unis de rivaliser avec la Russie en Arctique: la pénurie de brise-glaces, l'absence de stratégie nationale relative à cette région et le refus de ratifier la Convention de l'Onu sur le droit de la mer, estime l'hebdomadaire Newsweek.

    Les Etats-Unis ne peuvent pas rivaliser avec la Russie en Arctique, car ils n'ont pas les ressources nécessaires pour rattraper la Russie dans cette région du monde, estime le magazine américain Newsweek.

    "Nous ne jouons pas dans la même cour que les Russes. Nous sommes même complètement hors-jeu", a déclaré l'amiral Paul F. Zukunft, commandant de la Garde côtière des Etats-Unis.

    Seuls les brise-glaces permettent de se déplacer en Arctique dans des conditions de sécurité relatives. Les Etats-Unis ne possèdent que deux navires de cette classe, tous deux étant obsolètes. Washington n'a pas d'argent pour en construire d'autres. Le prix d'un brise-glaces moderne peut atteindre un milliard de dollars, et sa construction demande des années. La Russie compte 27 brise-glaces et la Chine, qui n'est pas une puissance arctique, en possédera deux l'année prochaine.

    Les Etats-Unis n'ont pas non plus de stratégie arctique, et cette question a retenu l'attention des autorités américaines il y a seulement quelques mois, indique le magazine.

    Enfin, les Etats-Unis se sont créé un obstacle juridique. Selon la législation internationale, toutes les puissances arctiques  — les Etats-Unis, la Russie, le Canada, le Danemark et la Norvège — ont droit au plateau continental dans une zone de 200 miles nautiques attenante à leur frontière. Cela dit, la Convention de l'Onu sur le droit de la mer (que Washington n'a pas ratifiée) autorise les pays signataires à déposer, au cours de 10 ans, une demande d'élargissement de la limite extérieure de leur plateau continental. Les Etats-Unis ne pourront pas le faire aussi longtemps qu'ils ne se joindront pas à ce document international.

    Lire aussi:

    Arctique: la Russie déploie de nouveaux radars et chasseurs
    Arctique: les infrastructures militaires russes achevées d'ici fin 2015
    Arctique: pas de potentiel de conflit, selon Moscou
    L’Arctique représente l’avenir de la Terre
    Tags:
    ONU, Arctique, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik