Ecoutez Radio Sputnik
    Assembée parlementaire de l'OSCE à Helsinki

    OSCE: l'Assemblée parlementaire adopte une résolution antirusse

    © REUTERS / Antti Aimo-Koivisto
    International
    URL courte
    486142
    S'abonner

    Lors de la session de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE qui se déroule actuellement à Helsinki, la France, la Suisse et l'Arménie ont refusé de voter une résolution antirusse, motivant leur décision par l'absence de la délégation russe à la session.

    L'Assemblée parlementaire de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a adopté mercredi une résolution antirusse proposée par le Canada et l'Ukraine.

    Ce document, qui condamne les actions de la Russie en Ukraine, a recueilli 96 voix "pour", 7 voix "contre" et 32 absentions. La résolution fera désormais partie de la Déclaration d’Helsinki, document général qui sera adopté jeudi à l'issue de la session annuelle de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE.

    La France, la Suisse et l'Arménie ont refusé de voter la résolution antirusse, motivant leur décision par l'absence de la délégation russe à la session.

    Selon un membre de la délégation française, Alain Néri, seul un dialogue permettrait de régler cette situation, mais un dialogue nécessite la présence des deux parties. C'est la raison pour laquelle la France a décidé de ne pas prendre part au vote.

    La position de la France a également été soutenue par l'Arménie et la Suisse.

    La délégation italienne a pour sa part déclaré qu'il était injuste de discuter d'une résolution, "sans donner à l'accusé la possibilité de se justifier". C'est la raison pour laquelle le vote organisé en l'absence de la Russie constitue une démarche qui "nie l'existence de la démocratie" en Occident.

    Le seul représentant russe qui assistait à la session — le député de la Douma (chambre basse) Nikolaï Kovalev — a fait remarquer que le projet de résolution canadien n'avait pas été adopté selon la procédure en vigueur dans l'OSCE, c'est-à-dire par les deux tiers des voix. Il est également à noter que les deux résolutions proposées par Moscou ne seront pas examinées en raison de l'absence de la Russie à la session. Les protestations de la partie russe à ce sujet n'ont pas été prises en considération.

    La délégation russe a refusé de se rendre à la session de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE à Helsinki suite à la décision de la Finlande d'interdire l'entrée du pays au président de la Douma, Sergueï Narychkine, et à cinq autres ressortissants russes.

    Le ministère finlandais des Affaires étrangères a expliqué cette décision par le fait que les intéressés sont visés par les sanctions de l'UE.

    Lire aussi:

    L'Assemblée parlementaire de l'OSCE suscite l'ire de Moscou (Kommersant/Vedomosti)
    Finlande: fuite d’informations concernant les sanctions contre la Russie
    La Finlande prête à imposer de nouvelles sanctions contre la Russie
    La Finlande refuse de suspendre sa coopération transfrontalière avec la Russie
    Tags:
    vote, résolution antirusse, Assemblée parlementaire de l'OSCE, Alain Néri, Ukraine, Russie, Canada, Helsinki, Finlande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik