Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine et Jacob Zuma

    Sommet d'Oufa: Poutine et Zuma évoquent le nucléaire

    © Sputnik. Alexei Druzhinin
    International
    URL courte
    11946203

    Lors d'une rencontre tenue mercredi à Oufa, le président, Vladimir Poutine, et son homologue sud-africain, Jacob Zuma, ont accordé la priorité à la coopération dans le nucléaire civil.

    Le nucléaire civil a été évoqué mercredi lors d'une rencontre entre les présidents russe et sud-africain, Vladimir Poutine et Jacob Zuma, en marge du sommet des BRICS à Oufa, a annoncé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

    "Les deux parties ont donné la priorité au programme de développement du nucléaire civil où la Russie possède, bien entendu, un important potentiel de coopération", a déclaré M. Peskov interrogé sur la rencontre entre les chefs des deux Etats.

    MM. Poutine et Zuma ont, en outre, évoqué les échanges culturels bilatéraux.

    Le porte-parole du Kremlin a également constaté la réduction des échanges économiques et commerciaux de la Russie avec de nombreux pays, y compris avec l'Afrique du sud.

    Selon M. Peskov, de janvier à avril 2015, les échanges commerciaux avec la République sud-africaine ont chuté de 17%.

    "Les dirigeants russe et sud-africain ont discuté des mesures à mettre en œuvre pour remédier à cette situation", a conclu le porte-parole.

    Lire aussi:

    Nucléaire civil: Russie et Afrique du Sud parleront coopération
    La Russie présente un système de sécurité complexe en Afrique du Sud
    La Russie prête à aider l'Afrique du Sud à créer une industrie nucléaire

    Lire aussi:

    Rencontre Poutine-Trump: le Kremlin met les points sur les i
    Le Kremlin dévoile qui a eu l’idée de la rencontre Poutine-Trump
    Poutine, Trump : le Kremlin dévoile des détails de la prochaine rencontre
    Tags:
    échanges commerciaux, nucléaire civil, sommet BRICS-OCS à Oufa (2015), BRICS, Jacob Zuma, Vladimir Poutine, Afrique du Sud, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik