International
URL courte
Crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines en Ukraine (335)
47342
S'abonner

Le projet de résolution du Conseil de sécurité de l'Onu sur le crash du Boeing malaisien en Ukraine proposé par la Malaisie n’a pas de perspectives, estime Vitali Tchourkine.

"Personnellement je pense que ces documents n'ont aucune perspective. Il faut les mettre de côté, attendre les résultats de l'enquête et réfléchir ensuite à la façon d'organiser un procès judiciaire efficace", a fait savoir Vitali Tchourkine, représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu.

Il a avoué être surpris par les "ambitions" des auteurs du projet, qui "dépassent les limites du raisonnable".

"Malheureusement, je commence à avoir l'impression qu'il s'agit d'une tentative d'organiser un show politique de grande envergure. Cela ne facilitera pas la tâche consistant à trouver les responsables du crash, au contraire", a fait remarquer le représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu.

Il a rappelé que la résolution adoptée immédiatement après l'accident d'avion appelait déjà à traduire en justice les coupables.

"Pourtant, il faut résoudre ce problème de façon pragmatique, en prenant en compte l'expérience positive ainsi que négative. L'alourdissement de l'appareil bureaucratique ne fera qu'entraver l'enquête sur l'affaire", a rajouté Vitali Tchourkine.

Il a souligné que des incidents similaires étaient survenus auparavant, aucun tribunal international n'ayant jamais été créé.

"Quand un avion américain a été victime d'une attaque terroriste, en s'écrasant sur le territoire écossais (vol 103 Pan Am, ndlr), la question de la création d'un tribunal international n'a pas été évoquée par qui que ça soit, bien que le Conseil de sécurité de l'Onu eût adopté plusieurs résolutions à ce sujet", a fait remarquer le diplomate russe.

Il s'est également prononcé contre l'intention des auteurs du projet de résolution du Conseil de sécurité de qualifier le crash du Boeing-777 de "menace à la paix et à la sécurité" et de se tourner vers le chapitre 7 de la charte de l'Onu permettant de décréter les sanctions.

La délégation malaisienne a présenté mercredi son projet de résolution du Conseil de sécurité des Nations unies, le texte appelant à créer un tribunal sur l'affaire du crash du Boeing malaisien dans le Donbass, rapporte la revue Malaysian Insider. Selon elle, le projet de résolution malaisien indique qu'un tribunal serait une garantie efficace pour une enquête indépendante et impartiale.

Ce document stipule également que le crash de l'avion en Ukraine est une menace à la paix et à la sécurité internationale, et que tous les Etats doivent coopérer pleinement avec ce tribunal.

Un Boeing 777 de Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s'est écrasé le 17 juillet 2014 dans la région de Donetsk, en proie à des conflits entre les insurgés et l'armée ukrainienne. 298 personnes, dont 85 enfants, ont péri dans le crash.

Le 10 septembre 2014, les Pays-Bas ont rendu public un rapport préliminaire sur la catastrophe. Les experts ont confirmé que l'avion s'était désintégré en plein vol en raison de "dommages structurels provoqués par l'impact extérieur de nombreux projectiles à haute énergie". Cependant, l'origine de ces projectiles n'a pas été précisée.

 

Dossier:
Crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines en Ukraine (335)

Lire aussi:

Vol MH17: la Malaisie appelle à créer un tribunal international
Crash du vol MH17: des documents officiels accusant Kiev refont surface
Crash du vol MH17: la justice russe révèle le nom d’un témoin clé
Etrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
Tags:
MH17, enquête, justice, victimes, crash d'avion, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Vitali Tchourkine, Malaisie, Pays-Bas, Europe, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook