International
URL courte
192
S'abonner

Une opération militaire destinée à reprendre la province d'Anbar a été lancée lundi en Irak.

Il s'agit d'une opération de grande envergure visant les djihadistes de l'Etat islamique qui se sont emparés il y a deux mois de Ramadi, capitale de province, selon un représentant de l'armée cité par l'AP.

Le représentant du commandement, Yahya Rasool, a déclaré que l'opération était menée par l'armée irakienne, ainsi que par des troupes chiites et sunnites. M. Rasool n'a pas précisé si les forces de la coalition internationale menée par les Etats-Unis allaient participer à l'opération. Il n'a communiqué en aucun détail concernant cette dernière.

En mai dernier, les militants de l'EI se sont emparés de Ramadi, ville d'importance stratégique située à 100 km de Bagdad. L'armée irakienne et des troupes des combattants volontaires ont battu en retraite afin de se préparer à reprendre la province d'Anbar.

L'Etat islamique est une des menaces principales à la sécurité mondiale. Au cours des trois dernières années, les djihadistes de cette organisation se sont emparés de vastes pans de territoires en Irak et en Syrie. Dans le même temps, ils tentent d'influencer les pays de l'Afrique de Nord et notamment la Libye. D'après différentes estimations, l'EI contrôle près de 90.000 kilomètres carrés, où les terroristes ont annoncé la création d'un soi-disant "califat" régi par ses propres lois. L'organisation compte de 50 à 200.000 militants.

Il n'y a pas de front uni pour lutter contre l'EI. L'armée syrienne et irakienne ainsi que des troupes kurdes et des milices libanaises et sunnites combattent contre cette organisation. La coalition internationale sous la direction des Etats-Unis se contente d'effectuer des frappes aériennes. Lors des batailles, plusieurs centaines des milliers des civils ont trouvé la mort et plusieurs millions ont fui le pays.

Lire aussi:

Irak: 45 combattants de l'EI empoisonnés par un repas
Irak: les djihadistes de l'EI chassés d'une zone stratégique
Journalistes tués: France et Irak en tête du palmarès des pays les plus dangereux
Obama envoie 450 conseillers militaires de plus en Irak
Tags:
opération militaire, Etat islamique, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook