International
URL courte
4017
S'abonner

Les services secrets américains ont continué d’espionner Gerhard Schröder après son départ du poste de chancelier fédéral allemand en 2005, a annoncé lundi le quotidien Bild.

Pratiqué par l'Agence de sécurité nationale des Etats-Unis (NSA), l'espionnage portait non seulement sur les nouvelles fonctions de M. Schröder, mais aussi sur son entourage et ses amis hauts placés, dont le président russe Vladimir Poutine.

Selon le journal, cet intérêt de la NSA s'expliquait en premier lieu par le fait que le nouveau travail de l'ex-chancelier allemand était étroitement lié au secteur énergétique russe: après avoir quitté le gouvernement fédéral, il a pris la tête du comité des actionnaires du projet gazier Nord Stream. Rappelons que le groupe russe Gazprom est le principal actionnaire de ce projet.

Selon les médias internationaux, les services secrets américains ont procédé à des écoutes téléphoniques de trois derniers chanceliers allemands: Angela Merkel, Gerhard Schröder et Helmut Kohl.

Lire aussi:

Wikileaks: la NSA a pratiqué l'espionnage industriel en France
Snowden: la NSA continuera à espionner le monde
Etats-Unis: des militants "aident" la NSA à mieux espionner les citoyens
Etats-Unis: Obama promulgue la nouvelle loi sur la NSA
Tags:
espionnage, Nord Stream, Agence nationale de sécurité américaine (NSA), Vladimir Poutine, Gerhard Schröder, Russie, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik