Ecoutez Radio Sputnik
    Président ukrainien Piotr Porochenko

    Ukraine: le président fustige les forces politiques dotées de groupes armés

    © Sputnik . Nikolay Lazarenko
    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    5191

    Aucun parti politique ne doit se doter des groupes armés, estime le président ukrainien Piotr Porochenko.

    "Cela discrédite les vrais patriotes de l'Ukraine. Aucun parti politique ne doit posséder de cellules armées. Aucune organisation politique n'a le droit de s'appuyer sur des groupes criminels de bas étage", a déclaré le président ukrainien en commentant un incident survenu à Moukatchevo (ouest).

    Il a également fait remarquer qu'au moment même où les tensions sur la ligne de contacts dans le Donbass s'intensifiaient, des affrontements ont éclaté de façon étonnante "à l'arrière, à mille kilomètres du front, où des gens dotés d'armes lourdes sont apparus".

    Piotr Porochenko a souligné qu'en temps de guerre, les tentatives de déstabilisation représentent un coup dur pour le système de défense du pays. Kiev fera donc tout son possible afin de prévenir des situations de ce genre, a fait savoir le président ukrainien.

    Samedi, des militants de Pravy Sektor, parti ultranationaliste interdit en Russie, se sont affrontés à la police et à des représentants des milieux d'affaires de la ville de Moukatchevo (région de Transcarpatie, ouest de l'Ukraine). Lors des affrontements, les deux parties prenantes ont ouvert le feu au lance-grenade et à l'arme automatique. Selon le ministère ukrainien de l'Intérieur, l'accrochage a fait trois morts et treize blessés.

     

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Ukraine: le Pravy Sektor à Moukatchevo et à Kiev
    Ukraine: 2 combattants de Pravy Sektor tués à Moukatchevo
    Ukraine: des hackers dévoilent les crimes des nationalistes
    Tags:
    conflit ukrainien, police, crise en Ukraine, Secteur droit, Petro Porochenko, Donbass, Moukatchevo, Kiev, Ukraine, Europe, émeutes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik