Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministre britannique des Finances, George Osborne

    Le Royaume-Uni refuse de participer à la gestion de la crise grecque

    © AP Photo /
    International
    URL courte
    3163
    S'abonner

    Le 8 juillet, la Grèce a soumis une nouvelle demande d’assistance au Mécanisme européen de stabilité (MES).

    Le ministre britannique des Finances, George Osborne, va faire des efforts pour bloquer la participation du Royaume-Uni dans la gestion de la crise grecque, rapportent les médias locaux en faisant référence à des sources au sein du ministère des Finances.

    "Nos homologues de la zone euro ont reçu un message précis: la remise en question de la position du Royaume-Uni dans la question du programme de l'aide européenne est inadmissible", a déclaré M.Osborne cité par les médias.

    Le 8 juillet, la Grèce avait adressé une nouvelle demande d’assistance au Mécanisme européen de stabilité (MES) qui avait été étudiée pendant le sommet de l'Eurozone du 12 juillet durant lequel les 19 Etats-membres ont trouvé un accord sur un nouveau plan d'aide financière à la Grèce.

    D'après des sources à Bruxelles, le Mécanisme européen de stabilité financière (MESF) qui devrait comprendre 28 Etat-membres, dont le Royaume-Uni, pourrait également être utilisé.

    Cependant, le premier ministre britannique, David Cameron, a confirmé que le Royaume-Uni n'a pas l'intention de participer au MESF.

    Lire aussi:

    Média allemand: ce qui unit l’UE est la crainte
    La dette publique de la Grèce doit être annulée, selon un expert crétois
    La Grèce manque un nouveau remboursement au FMI
    Tags:
    dette grecque, zone euro, Mécanisme européen de stabilité (MES), George Osborne, David Cameron, Bruxelles, Royaume-Uni, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik