Ecoutez Radio Sputnik
    François Hollande et Angela Merkel

    Ukraine: Merkel et Hollande favorables à la décentralisation

    © REUTERS / Philippe Wojazer
    International
    URL courte
    Situation dans le Donbass (2015) (227)
    8631

    La chancelière allemande et le président français ont eu une conversation téléphonique avec le président de la Rada (parlement ukrainien) au cours de laquelle ils ont discuté des réformes en Ukraine.

    Angela Merkel, François Hollande et Vladimir Groïsman ont notamment évoqué la question de la réalisation des accords de Minsk et des réformes en Ukraine. Dans le même temps, la chancelière allemande et le président français ont salué le projet de réforme constitutionnelle qui introduit une décentralisation.

    "Ils seraient très favorables à un accord sur la réforme constitutionnelle et sur des élections locales consenti entre les parties prenantes dans l'objectif de stabiliser la situation dans l'est de l'Ukraine et de protéger l'intégrité territoriale du pays", a fait savoir le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert.

    Mardi, le parlement ukrainien a adopté une nouvelle loi portant sur les règles d'organisation des élections locales qui se tiendront le 25 octobre. Dans les annexes de la loi, il est pourtant marqué que les élections en Crimée et à Sébastopol, considérés toujours comme territoire ukrainien, ainsi que dans les régions de Donetsk et de Lougansk, ne seront pas organisées "en raison de l'occupation temporaire russe et des attaques armées effectuées par Moscou".

    Alexandre Zakhartchenko
    © Sputnik . Alexey Kudenko
    Jeudi, la Rada envisage de commencer l'examen des propositions du président ukrainien concernant l'amendement de la constitution relatif à la décentralisation. Les amendements prévoient une structure en trois niveaux des pouvoirs locaux. Dans le même temps, le projet ne prévoit pas un statut particulier des régions de Donetsk et de Lougansk.

    Kiev mène, depuis le 15 avril 2014, une opération militaire d'envergure en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, en février 2014. Selon un rapport de l'Onu, le conflit ukrainien a fait au moins 6.417 morts et 15.962 blessés. Près de 5 millions d'habitants de la région sont touchés par le conflit.

     

    Dossier:
    Situation dans le Donbass (2015) (227)

    Lire aussi:

    Ukraine: la décentralisation "à la Porochenko" ne tient pas compte des accords de Minsk
    Ukraine: les radicaux exigent que Porochenko renonce aux accords de Minsk
    Obama/Merkel: maintien des sanctions en cas de violation des accords de Minsk
    Un avion fait un amerrissage d’urgence devant des vacanciers abasourdis aux USA – vidéo
    Tags:
    Vladimir Groïsman, réformes, Constitution, accords de Minsk, décentralisation, Rada suprême, François Hollande, Angela Merkel, Sébastopol, Lougansk, Crimée, Kiev, Donbass, Europe, Donetsk, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik