Ecoutez Radio Sputnik
    Barack Obama

    Obama: une manifestation des Kényans nus contre le mariage gay

    © REUTERS / Jonathan Ernst
    International
    URL courte
    2366

    Le Parti républicain du Kenya envisage d'organiser une manifestation où des Kényans nus s'exprimeront contre la politique de Barack Obama qui protège l'homosexualité d'une manière "agressive".

    Près de 5.000 Kényans sont prêts à sortir nus dans les rues de Nairobi, capitale du Kenya, selon StarAfrica. Les organisateurs de la manifestation souhaitent dénoncer la politique du président américain, Barack Obama, qui "soutient l'homosexualité d'une manière ouverte et agressive".

    La manifestation doit avoir lieu les 22 et 23 juillet, la veille de la visite du dirigeant américain dans le pays. D'après le chef du Parti républicain, Kidala Vincent, les participants à la manifestation ont l'intention de montrer à M. Obama les différences naturelles entre les hommes et les femmes de manière incontestable.

    D'après le site Ghafla, les organisateurs sont scandalisés par le fait que les autorités kényanes ont permis au président américain de choisir librement les sujets de ses discours. Ils ont peur que M. Obama souhaite promouvoir l'idée de tolérance vis-à-vis de la communauté LGBT.

    Le mariage gay a été légalisé dans les 50 Etats américains le 26 juin suite à une décision de la Cour suprême du pays. La décision que la Constitution doive accorder aux couples de même sexe le droit de se marier a été votée par cinq voix contre quatre. Ce fut un jour de victoire historique pour le mouvement homosexuel américain. Barack Obama a salué cette décision en la qualifiant sur son compte Twitter de "grand pas vers l'égalité".

    Lire aussi:

    Mariage gay: près de 80% des Russes sont contre
    Mariage gay aux USA: blague homophobe de Mugabe à l'encontre d'Obama
    États-Unis: le mariage gay légalisé partout
    Gay Pride à Kiev: les ultranationalistes promettent de saper la marche
    Tags:
    LGBT, manifestation, Barack Obama, Kenya
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik