International
URL courte
30552
S'abonner

Des échauffourées entre la police et des manifestants armés de cocktails Molotov ont eu lieu sur la principale place d'Athènes, mercredi, juste avant le début à quelques mètres de là du vote du Parlement, crucial pour l'avenir de la Grèce, selon des journalistes de l'AFP.

"Non aux privatisations, sauvons les ports, la (compagnie d'électricité nationale) DEI, les hôpitaux", pouvait-on lire sur une banderole déployée devant le Parlement. "Abolition du mémorandum, effacement de la dette", réclamait Adedy, le puissant syndicat de la fonction publique.

Plusieurs dizaines de jeunes gens casqués et masqués ont lancé des pierres et des engins incendiaires à la fin d'une manifestation qui avait rassemblé quelque 12.000 personnes, opposées à l'accord signé lundi matin entre la Grèce et ses créanciers.

Il s'agissait des affrontements les plus violents depuis plus de deux ans dans la capitale grecque. Selon Reuters des poubelles et un véhicule d'une équipe de télévision ont été incendiés par les manifestants.

Le calme est revenu en début de nuit, quelques centaines de protestataires restant sur la place Syntagma sous la surveillance des forces de sécurité. Selon les sources locales, plus de 50 personnes sont interpellées.

La Vouli, le Parlement monocaméral grec, doit se prononcer dans la nuit sur l'accord de Bruxelles, qui prévoit des mesures d'austérité draconiennes en échange d'un nouveau plan d'aide international.

 

Lire aussi:

Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
La «cotte BAC» ne pourra plus être portée par les policiers qui n’en font pas partie, a ordonné la préfecture
Le nouveau maire RN de Perpignan augmente sa propre indemnité dès le premier conseil municipal
Le groupe qui a tagué la fresque en mémoire d’Adama Traoré explique son acte – vidéo
Tags:
dette grecque, manifestation, place Syntagma d'Athènes, Athènes, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook