Ecoutez Radio Sputnik
    Hans-Lothar Domröse

    La Russie invitée à observer un exercice militaire de l'Otan

    © Flickr/ U.S. Army Europe Images
    International
    URL courte
    1041078
    S'abonner

    La Russie sera invitée à observer le plus grand exercice de l'Alliance atlantique depuis dix ans. Organisées dans le sud-ouest de l'Europe, ces manœuvres visent, entre autres, à impressionner Moscou par l'efficacité de la force destinée à contrer la "menace émanant de l'est".

    L'Otan invitera la Russie à observer la Trident Juncture-2015, le plus grand exercice de l'Alliance depuis dix ans, qui se déroulera en octobre et en novembre prochains dans le sud-ouest de l'Europe, a annoncé mercredi aux journalistes le commandant de l'exercice, le général allemand Hans-Lothar Domröse.

    "Nous invitons des observateurs internationaux. Nous n'avons rien à cacher. Ce qui sera secret sont les décisions que je pourrais prendre, le reste étant transparent. Mieux, mes décisions seront également transparentes dès que je les prendrai. La Russie et tous les autres pays intéressés seront invités", a déclaré le général lors d'une conférence de presse.

    Interrogé par un journaliste sur la décision d'inviter les Russes, le général a répondu qu'ils "nous surveilleraient nécessairement, avec ou sans invitation".

    "La Russie est un Etat moderne qui possède des satellites. Des traités internationaux lui donnent le droit d'observer, mais elle pourra le faire sans invitation", a indiqué M. Domröse, soulignant que "la Russie sera impressionnée".

    Selon le général, l'Alliance atlantique veut montrer la rapidité avec laquelle elle pourra engager la Very High Readiness Joint Task Force (VJTF) surnommée "fer de lance de l'Otan".

    D'après la porte-parole de l'Alliance Oana Lungescu, la Trident Juncture 2015 sera "le plus grand exercice de l'Otan depuis dix ans". Il se déroulera en Espagne, en Italie et au Portugal, ainsi qu'en mer Méditerranée et dans l'océan Atlantique.

    "Il s'agit d'une série d'exercices projetés il y a longtemps et qui aideront les alliés de l'Otan à se rendre capables de maîtriser n'importe quelle crise et de coopérer efficacement avec leurs partenaires. Ces exercices sont d'autant plus importants que la situation en matière de sécurité a changé suite aux menaces émanant de l'est et du sud", a déclaré Mme Lungescu.

    La Trident Juncture 2015 réunira plus de 36.000 militaires de 30 pays, dont des Etats membres de l'Otan et sept pays partenaires: l'Australie, l'Autriche, la Bosnie-Herzégovine, la Finlande, la Macédoine, la Suède et l'Ukraine. Les observateurs de l'Union européenne, de l'Union africaine et de certaines organisations humanitaires ont également confirmé leur intention d'assister aux manœuvres.

    Lire aussi:

    La crise ukrainienne pousse l'Otan à créer une force de réaction rapide
    L'Otan veut augmenter les effectifs de sa force de réaction rapide
    Otan: la Force de réaction rapide ne fait pas le poids face à la Russie
    Otan: début des exercices Trident Juncture en Estonie
    Tags:
    invitation, Trident Juncture 2015, Very High Readiness Joint Task Force (VJTF), OTAN, Hans-Lothar Domröse, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik