Ecoutez Radio Sputnik
    Un fût d'uranium enrichi

    Washington: l’uranium enrichi iranien pourrait être transféré en Russie

    © Flickr/ NNSANews
    International
    URL courte
    4162

    L'Iran pourrait se débarrasser d'une partie de son stock d'uranium enrichi en l'envoyant en Russie, selon Washington.

    L'Iran pourrait réduire son stock d'uranium enrichi par plusieurs procédés, notamment en l'envoyant en Russie, a déclaré Susan Rice, conseillère à la sécurité nationale du président américain Barack Obama.

    "Il peut être transporté dans un pays tiers, comme la Russie. C'est probablement le meilleur moyen (…). La Russie possède son propre stock de matériaux fissiles qu'elle gère de façon  adéquate. Nous ne sommes pas inquiets à ce sujet", a-t-elle assuré.

    Selon la responsable, l'Iran pourrait également recycler lui-même son uranium enrichi afin de le rendre inutilisable à des fins militaires. Elle a signalé l'existence d'un marché international "responsable" sur lequel le stock iranien pourrait être neutralisé et vendu librement.

    L'accord de Vienne conclu mardi par l'Iran, les Etats membres du groupe "P5+1" (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) et l'Union européenne, a pour but d'encadrer le programme nucléaire de la République islamique pour l'empêcher de se doter de l'arme nucléaire, en échange d'une levée des sanctions internationales.

    Lire aussi:

    AIEA: pas d'enrichissement d'uranium de plus de 5% en Iran depuis le 20 janvier 2014
    Enrichissement d'uranium: l'Iran propose de prolonger les restrictions en vigueur
    Iran: des inspecteurs de l'AIEA en visite dans une mine d'uranium
    Iran: la suspension de l'enrichissement d'uranium à 20% confirmée (AIEA)
    Tags:
    uranium, Susan Rice, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik